La Nasa se donne 20 ans pour trouver des aliens

Publié le 17/07/2014

La NASA a organisé une table ronde le lundi 14 Juillet dans laquelle les scientifiques ont évoqué le sujet de la vie extraterrestre.


Le groupe comprenait :
 
John Grunsfeld, administrateur associé de la NASA
Ellen Stofan, directeur scientifique de la NASA
John Mather, chercheur principal du projet pour le télescope spatial James Webb
Dave Gallagher, directeur du Jet Propulsion Laboratory de la NASA de l'astronomie et de la physique
Matt Mountain, directeur du Space Telescope Science Institute
Sara Seager , planétologue au MIT

14 Juillet, le groupe de discussion de la NASA. (Crédit: NASA)

L’Administrateur de la NASA Charles Bolden qui a lancé l'événement :
 
« Je me permets de dire, cependant, que la plupart de mes collègues ici présents, ainsi que la plupart du public, sont convaincus qu’il est hautement improbable que dans l'immensité infinie de l'univers que nous, humains, sommes seul ».
 
Détecter de nouvelles planètes est une tâche difficile. La luminosité des étoiles est un obstacle à la recherche d'exoplanètes. Comme « Astrobiologie Magazine » l’explique : « La luminosité de la Terre, par exemple, est 10 milliards de fois plus faible que le Soleil. La réflexion des ondes lumineuses qui se dégagent de la surface de la planète vers l'espace est si infime par rapport à l'éclat de notre étoile, qui est à peine détectable. " a expliqué Seager.
 
Le chercheur de la Nasa Kevin Hand s'exprimait lors d'une réunion de scientifiques en Afrique du Sud le 11 juillet dernier. " Dans 20 ans nous nous apercevrons que nous ne sommes pas seuls dans l'univers", a-t-il affirmé avant d'ajouter que la vie extraterrestre pourrait exister sur Europa, l'une des lunes de Jupiter, dont la couche de glace devrait abriter de l’eau sous forme liquide et permettrait ainsi le développement d'organismes. "Nous avons les outils et la technologie pour atteindre ces endroits ", a-t-il expliqué.
 
"Imaginez le moment où nous trouverons la signature potentielle de la vie. Imaginez le moment où le monde se réveillera et la race humaine se rendra compte que sa longue solitude dans le temps et l’espace n’a plus lieu d’être", s'est enthousiasmé Matt Mountain, directeur de l’institut des sciences et de l’espace de Baltimore lors de la même conférence.

Source : openminds.tv