La fameuse vidéo de l’ovni de Campeche définitivement démystifiée ?

Publié le 06/10/2014

L'observation de Campeche en 2004 au Mexique met en évidence 11 points lumineux capturés par la caméra infrarouge d'un avion de l'Armée de l'air mexicaine.

 
L’explication rationnelle délivrée par certains chercheurs était qu’il s’agissait de torchères de puits de pétrole.
 
Le Capitaine Alejandro Franz a réalisé un vol de reconstitution afin de vérifier l'hypothèse des puits de pétrole, en suivant la trajectoire de vol de l'avion militaire et filmant dans la même direction. Le résultat prouve définitivement que l'hypothèse des puits de pétrole est la bonne.
 
Une vidéo postée le 2 octobre 2014 sur YouTube (par le National Atomic Testing Museum (Musée national d'essais atomique de Las Vegas) met en lumière une conférence scientifique où intervient, à propos de la vidéo de Campeche, Ben McGee, co-animateur de l'émission « Chasing UFOs », et Ben Hansen, l'un des participants à l’émission « Fact or Faked : Paranormal Files ».



Ils discutèrent du mode de fonctionnement des enquêtes paranormales à la télévision.


McGee rétorqua qu'il était extrêmement difficile d’effectuer une véritable recherche scientifique avec peu de temps et de ressources.
 
En 2004, l'armée de l'air mexicaine a demandé l'aide de l'ufologue et journaliste Jaime Maussan, en lui fournissant cette fameuse vidéo d’ovni qui proviendrait d'un de leurs avions équipés d'une caméra FLIR. Il s'agit d'un appareil sophistiqué pouvant capter des signatures thermiques.
 
Sur les images de cette vidéo très intrigante, plusieurs points de lumière sont mis en évidence.




McGee entama son enquête sur la vidéo de Campeche en analysant le mécanisme d'enregistrement et affirme qu’il est très difficile d'obtenir mieux que cette caméra de l'armée de l'air mexicaine.
 
Il ajouta : « Le meilleur appareil photo que l'humanité possédait à l’époque captura cette séquence inexpliquée. Grâce à cela je possède toutes les informations nécessaires pour mener une bonne investigation, ainsi que toutes les coordonnés GPS, l’horaire d’observation,…
 
McGee met en lumière l'apparence et le mouvement des objets. Il nota qu’il s’agissait de points lumineux, restés toujours en formation sur cette même séquence malgré le déplacement de la caméra.
 
McGee rappela également que la principale hypothèse des sceptiques était qu’il s’agissait en réalité de plates-formes pétrolières dans le golfe du Mexique qui se trouvaient à 100 miles de l'avion.



L'équipage a loué un avion et embarqué des caméras ainsi qu’un système FLIR. Ils empruntèrent le chemin similaire à celui de la Force aérienne mexicaine, mais ne distinguaient pas voir grand-chose. Ils ont pu voir de très près les plates-formes pétrolières afin de les capter à l’aide du système FLIR. Elles n'émettaient aucune flamme durant le film et ils ne purent donc guère reproduire l’expérience convenablement.

Le Co-animateur de Ben Hansen, Erin Ryder a déclaré : « Nous pouvions à peine voir l'eau, sans parler de ces plates-formes pétrolières. Je ne vois pas comment les gens peuvent confondre ces plates-formes pétrolières avec des ovnis ».


Une image fixe de l'une des plates-formes pétrolières comme observée par les enquêteurs sur les ovnis Chasing. (Crédit: National Geographic)


L'image de gauche a été capturée à l'aide du système FLIR par l'équipage de l'émission. L'image de droite situe la même zone de capture de la vidéo par l'armée de l'air mexicaine. (Crédit: National Geographic)


L’autre co-animateur de Ben, James Fox, est d’accord avec Erin et dit que leur test a prouvé que les plates-formes pétrolières ne sont pas ce que l'Armée de l'air mexicaine a capturé en image. Cependant, Ben n'était pas d'accord.

Ovnis-Direct
Powered by Conduit Mobile


Lors de l'émission Ben dit : « Les conditions atmosphériques étaient, durant la reconstitution, différentes de ce qu'elles pouvaient être durant le film réalisé par l’armée mexicaine, et peut-être que la calibration de leur FLIR était différente de la nôtre. Je ne pense pas que notre expérience était concluante de toute façon. »
 
Dans sa présentation, il a également noté que sur l'émission de télévision, ils utilisaient un système FLIR moins sophistiqué.
 
Ben a décidé de ne pas abandonner la théorie de la plate-forme pétrolière, mais d’analyser les faits sous un angle différent. Il décida d'examiner le comportement des voyants et de les comparer à des tours de forage pétrolier. Il a particulièrement noté qu'il y avait deux groupes de trois lumières qui restés groupés.

Certaines des plates-formes pétrolières éventuellement filmées en vidéo. Elles sont souvent par groupes de trois, comme dans sur cette image. (Crédit: Oil Rig Photos)


Ben a également découvert une image de deux torchères brûlantes du groupe de plates-formes pétrolières qui ressemblaient aux deux des lumières observées dans la vidéo d’ovnis.
 
Il réalisa des schémas en traçant des lignes allant du site de l'endroit où l'avion se trouvait vers l'horizon (lieu de situation des lumières), et les représentations filmées par la caméra militaire sont parfaitement reconnues.
 
Il ajouta que ce qui aurait semblait être un feu à travers la caméra FLIR était en fait deux feux, l'un en face de l'autre. Ceci étant le cas, Ben pensait qu'il pouvait mettre en exergue le fait qu’à un certain moment dans le film, la lumière se séparait en deux.


Ben mettant en évidence les lignes du site qu'il a tirées et compilées avec les plates-formes pétrolières alignées avec les lumières de la vidéo de Campeche. (Crédit: Musée National Atomic Testing)


Ben suppose que la première lumière du deuxième groupe de trois se sépare en deux lumières lors de la progression du plan. (Crédit: mexicaine Air Force)


Peu de temps après, l'image ci-dessus a été prise, la première lumière dans le deuxième groupe peut être vu  en train de se séparer en deux lumières comme le suppose Ben. (Crédit: mexicaine Air Force)


 
En ce qui concerne le mouvement apparent des lumières, Ben affirma que cela était dû au déplacement de l’avion. Les nuages semblaient aller dans un sens et les lumières dans l'autre.
 
McGee dit, « Vous avez la preuve que cela correspond à la disposition lumière, de manière à obtenir la série de 11 lumières, et une lumière qui se transforme en deux. Je pense que c'est effectivement le complexe pétrolier. »
 
Notons tout de même qu’Erin Ryder n’est toujours pas convainque par la théorie des torchères de puits de pétrole.