La défense britannique suggère que des témoins auraient pu être exposés à des radiations d’ovnis



Publié le 28/09/2014


John Burroughs, l’un des témoins d’ovni les plus célèbres du Royaume-Uni, affirme souffrir des effets des rayonnements auxquelles ils auraient été exposés. Dans un récent communiqué de presse, il souligne qu'un rapport du renseignement de la Défense (DI) britannique a laissé supposer l’idée qu’il a peut-être été exposé à des radiations d’ovni. Pendant ce temps, l'US Air Force déclare avoir perdu les dossiers médicaux de l'époque.




Il a été rapporté cette semaine que le ministère britannique de la Défense (MoD) a admis le fait que des dossiers relatifs aux ovnis allaient être de nouveau déclassifier en septembre 2015 au lieu de juin 2013 comme cela était été prévu. Cette révélation est le fruit des efforts entrepris par John Burroughs.
 
Il déclare chercher des réponses officielles sur ce qu'il aurait connu cette nuit de décembre 1980 lorsque lui et d’autres avaient été témoins d’un phénomène non conventionnel dans la forêt de Rendlesham.



Burroughs (ancien officier de sécurité de l’US Air Force) était l'un des deux militaires américains, avec Jim Penniston, qui étaient à l’origine du premier rapport concernant la rencontre avec un engin non identifié dans les bois de Suffolk, près de la porte Est de la RAF Woodbridge. Jim Penniston est aussi l'un des principaux témoins, ayant accepté de se livrer.
 
M. Burroughs met en évidence une étude réalisée par les services de renseignements britanniques qui suggèrent que l'incident de Rendlesham est l’exemple type du cas où " plusieurs observateurs ont probablement été exposés à des Phénomènes Aériens (UAP) et des rayonnements non identifiés. "
 
Il dit : « J'ai des symptômes médicaux spécifiques, considérés par certaines spécialistes, comme étant une empreinte digitale d'un type spécifique de rayonnement. »

C’est l’invocation du « Freedom of Information Act » (FOIA) qui a incité le ministère de la Défense à libérer ces documents relatifs aux ovnis.
 
Notons que, comme par hasard, le ministère de la Défense a attendu le 16 septembre 2014 pour mettre à disposition ces informations à destination du public, le lendemain où Burroughs a fait parvenir aux médias le fameux communiqué de presse.




Andy Russell, citoyen britannique et connaissance de Burroughs,  réclama durant cette même semaine des fichiers similaires.
 
Burroughs a également examiné un autre document au sujet de ses problèmes médicaux.
 
En décembre 2000, au Royaume-Uni, le renseignement de la Défense a créé un rapport secret concernant les ovnis. Il a été intitulé, « Phénomènes aériens non identifiés dans la région où se situe la défense aérienne du Royaume-Uni : scientifique et technique protocole - n ° 55/2/00 ». La note de service a été rendue publique en 2006.
 
Burroughs souligne que dans le volume 2, page A4, on note un passage sur les effets du "rayonnement UAP" sur les humains. UAP, ou phénomènes aériens non identifiés, est une expression utilisée pour désigner le terme « UFO » (OVNI). Il déclare : « L'événement de la forêt de Rendlesham / Bentwaters qui est extrêmement  bien documentée est l’exemple type où plusieurs observateurs ont probablement été exposés à des radiations UAP... »


Le document a également mis en évidence les effets des "rayonnements UAP" dans le paragraphe suivant :
 
« Un fait important est que les effets rapportés (présumée) par les rayonnements UAP sur l'homme, est qu’ils agissent rapidement et que, curieusement, après l'événement, il y a peu ou pas de rappel des événements par le témoin. En résumé, le témoin présente souvent des «lacunes» apparentes ou avoir perdu une partie de son temps («temps manquant»)… » de manière inexpliquée.
 
Burroughs souffre aujourd’hui d'une insuffisance cardiaque congénitale, et pense que ceci est la conséquence de ses années de service. Le département des anciens combattants en Arizona a rejeté sa demande en 2012 et lui a répondu qu'il n'y avait aucune trace de son passage dans l'Air Force en 1980. Ils affirmèrent que ses dossiers militaires datent seulement de 1982.
 
Il fut obligé d’effectuer des réclamations auprès du bureau du sénateur de l'Arizona John McCain pour obtenir réparation et correction. Tel que le rapporte Billy Cox du Herald Tribune, Burroughs a reçu une réponse d’un membre du personnel de McCain : « Il a fallu un travail extraordinaire pour obtenir votre DD214 corrigé, mais nous ne sommes pas en mesure d’avoir accès aux dossiers médicaux de l'USAF disparus de 1979 à 1983. » A noter que 1979 est l’année ou Burroughs a intégré l’armée.
 
Un autre témoin des événements, James Penniston, a vécu des problèmes similaires lors de la libération de ses dossiers médicaux. Ses dossiers ont été délibérément altérés.
 
Burroughs est frustré par toute cette affaire, et continue de chercher à obtenir des gouvernements du Royaume-Uni et des États-Unis des déclassifications au sujet de l'incident de la foret de Rendlesham.


Sourcesgov.uk ; spaceportuk ; webarchive.nationalarchives.gov.uk et Traduction par Ovnis-Direct