La CIA publie 13 millions de documents sur les ovnis et le Projet Stargate


Publié le 18.01.2017

(CNN) - La Central Intelligence Agency (CIA) vient de publier près de 13 millions de pages de documents déclassifiés en ligne au sujet de présumées observations d’ovnis (enquêtes dans les années 1940 et 50) et sur le programme "Star Gate". 


« Mettre en ligne ces documents souligne l’attachement de la CIA à l’amélioration de l’accessibilité des documents déclassifiés par le public » se félicite l’institution qui a toutefois expurgé de toutes références à des sources encore sensibles les quelque 930 000 documents désormais disponibles (41 042 documents ont trait à la France, de façon plus ou moins détaillée).

1 738 fichiers pdf sont consultables au sujet des ovnis, certains datant de 1949 comme des mémos sur les "flying saucers" ou des témoignages de rencontres du troisième type.

Ces archives n’étaient auparavant que physiquement accessible depuis les quatre terminaux informatiques des archives nationales de College Park dans le Maryland.
 
Les documents mettent en lumière les activités de l'agence à travers les conflits du Vietnam, de la Corée et durant la guerre froide.


Le projet Stargate est le nom de code d'un des sous-projets du gouvernement fédéral des États-Unis ayant pour objet d'investiguer la réalité et les applications potentielles, tant militaires que civiles, des phénomènes psychiques, plus particulièrement "la vision à distance", une capacité à "voir" psychiquement des évènements, des lieux ou des informations à grande distance.
 
Un document décrit par exemple comment la CIA a recruté des volontaires pour leur faire subir un programme de formation dans le but de pouvoir accéder à des informations à l’aide de la vision à distance.


« L'accès à cette collection est historiquement de grande valeur », a déclaré Joseph Lambert, directeur de gestion des informations de la CIA dans un communiqué de presse.
 
L'agence espèrerait mettre à disposition de nouvelles archives d'ici à la fin de l’année 2017.
 
L’ensemble des éléments susceptibles de nuire à la sécurité nationale ont été supprimés selon le porte-parole de la CIA, Fritz Horniak.
Sourcesindependent.co.u ; BBC