Le gouvernement américain aurait stocké des mystérieux métaux provenant d’ovnis en visite sur Terre. D’après le rapport du “programme avancé d'identification des menaces aériennes du Pentagone publié en décembre 2017, des matériaux "inconnus" auraient été stockés dans des bâtiments appartenant à une entreprise aérospatiale privée. Rappelons que le fait que Bigelow Aerospace ait été sollicité par le gouvernement américain pour analyser d’éventuels artefacts permet de garantir la confidentialité de ses données.

En 20 ans d’existence, l’Association québécoise d’ufologie prétend n'avoir jamais reçu autant de cas d’apparitions d'ovnis en une seule année dans le ciel de la Belle Province. Mais attention, cela ne veut pas dire que l'ensemble des observations sont inexplicables. Il est important de demeurer prudent quant à la nature des témoignages. Selon les données recueillies par l’organisme, 491 cas d’observations d’OVNIS auraient été rapportés en sol québécois en 2017, soit 314 cas de plus qu’il y a trois ans (177 cas en 2014).

La commission SIGMA2 vient de livrer son avis d’Expert sur les récentes révélations au sujet du Pentagone qui a lancé un programme gouvernemental secret d'études des ovnis de plusieurs millions de dollars. Y-a-t-il une communication nouvelle de l’administration US sur les UFOs ? Un changement de cap ? Ce programme de recherche permet-il d’accéder à des nouvelles bases de données sur les PANs ? Y a-t-il des révélations ? Découvrez les réponses de SIGMA2.

Une étrange observation d’ovni au-dessus de la Royal Air Force Cosford pourrait avoir été étudiée dans le cadre d’une étude top secrète du Pentagone. Dans son rapport de l'époque, M. Pope avait mentionné la présence d’un "ovni d'origine inconnue en train d’opérer dans l'espace aérien britannique, sans apparaître sur le radar." Bien qu'aucun nouveau détail ne soit apparu, M. Pope pense que la gravité de l'événement a certainement suscité l’intérêt du gouvernement américain.

Une révélation est récemment parue au sujet d’un programme mené par le Pentagone sur les ovnis. On apprend aussi que sous la direction de M. Bigelow, une entreprise aurait modifié la configuration de bâtiments de Las Vegas pour stocker des alliages métalliques et d'autres matériaux. M. Elizondo et les entrepreneurs du programme ont déclaré avoir récupéré des ovnis. Il s’agit d’un aveu assez étonnant et c'est peut-être la première fois depuis Roswell que le gouvernement admet avoir possédé une technologie exotique.

Les États-Unis ne sont pas les seuls à s'intéresser aux objets volants non identifiés. Entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le milieu des années 1990, le gouvernement du Canada a déployé des efforts constants pour enquêter sur les rapports d’ovnis. Un article du New York Times révélant l'existence d'un programme du département américain de la Défense consacré aux ovnis, qui aurait pris fin en 2012, a fait beaucoup de bruit ces derniers jours.

Un ovni aurait défié les lois de la physique devant plusieurs pilotes de F-18 lors d'une extraordinaire observation. C'est un ancien haut responsable de la sécurité nationale américaine ayant travaillé dans la mystérieuse zone 51 qui a récemment rapporté ces faits. Découvrez la vidéo ainsi que le rapport officiel concernant ce cas en date du 14 novembre 2004 à bord du porte-avions, l'USS Nimitz. A noter que cette video a plusieurs fois été supprimée de Youtube.

L'incident s'est produit le 26 mai 2017 entre un ovni et un A320, transportant 186 passagers. Un rapport a révélé l'effroi des pilotes et enquêteurs qui ont été incapables d'établir la nature de l’objet en cause si bien que l'Airprox a confirmé que l'objet était un ovni et qu’il se situait à tout juste 200 mètres de l’avion de ligne. L'équipage a tout d’abord pensé qu'il s'agissait d'un drone, mais l'identité n'a pas pu être déterminée et l’objet a été classé comme d’origine "inconnu".

Les récentes archives britanniques déclassifiées sur les ovnis révèlent l'horreur vécue, durant la guerre froide, par l'équipage d’un avion-espion de l'US Air Force. Il s’est retrouvé face à un mystérieux engin composé de "20 lumières clignotantes", à 35.000 pieds au-dessus de la Méditerranée. Le dernier dossier secret a été publié par le ministère de la Défense la semaine dernière, ainsi que plusieurs autres documents déclassifiés, mais non numérisés pour l’instant.

Max Spiers, âgé de 39 ans et théoricien du complot, devait intervenir, en tant qu’ufologue, lors d’une conférence en Pologne en juillet 2016, avant d’être retrouvé mort quelques semaines plus tôt à Varsovie. Monika Duval, la jeune femme qui se trouvait à ses côtés durant les jours qui ont précédé sa mort a avoué avoir eu une liaison avec lui, en plus des anomalies rencontrées du point de vu de la procédure et des messages envoyés par le jeune homme à sa mère en Angleterre.

D’étonnantes lumières ont été observées à Olmos District, l'un des douze districts de la province de Lambayeque au Pérou. Sachant qu’une flotte d’ovnis aurait survolé l’aéroport Jorge Chavez de Callao. le 12 Février dernier au soir. Ces étranges phénomènes ont été observés ces derniers jours au nord du Pérou durant le choc électrique enregistré durant les pluies abondantes et torrentielles. L’ufologue, Mario Zegarra, pense à première vue qu’il pourrait s’agir d’ovnis...

Un témoin clé vient de se manifester dans le cadre de cette célèbre affaire en affirmant avoir vu, il y a trente-six ans, un objet plané au-dessus de la base RAF de Bentwaters située dans le Suffolk, les nuits du 27 et du 28 décembre 1980. M. Longero protégeait la zone de stockage d'armements lorsque le système d’alarme qu’il qualifie de très sophistiqué s’est mis à retentir. Il a ensuite affirmé avoir observé des lumières sur la cime des arbres et que de nombreux militaires avaient été rapidement dépêchés sur les lieux.

Le ministère espagnol de la Défense a déclassifié 80 rapports d’ovnis contenant environ 1.900 pages de cas d’observations répertoriés au-dessus de l’espace aérien espagnol entre 1962 et 1995. Le processus de déclassification des documents a débuté en 1991 lorsque le ministère de la Défense a décidé d’analyser les rapports et de réduire leur niveau de classification afin de les rendre disponibles au public. L'un d'eux évoque le "phénomène étrange" enregistré aux environs des eaux de Las Palmas le 23 décembre 1985.

Le 1er Septembre 2016, en fin d’après-midi, la fusée Falcon 9 de la société SpaceX a explosé sur son pas de tir. Elle devait mettre en orbite le satellite de communication géostationnaire AMOS-6. Au-delà d’un échec industriel enregistré par l’ambitieuse société Space-X, se posent des questions beaucoup plus dérangeantes sur la présence d’une intelligence étrangère dans notre système solaire et sur la capacité de cette intelligence à orienter le destin de notre civilisation.

Les autorités locales du sud de la Turquie ont été alertées par un troublant survol d'ovni dans la région. Selon des témoins, un objet non identifié a été vu dans le ciel avant de soudainement disparaitre. Il se serait tout d’abord déplacé durant 40 km vers le nord. Ils ont immédiatement informé la gendarmerie à propos de l'objet volant. Après avoir vu l'objet, les habitants ont directement appelé leurs parents vivant dans des quartiers voisins afin de les exhorter à regarder dans le ciel.

Sir Winston Churchill avait ordonné une enquête top secrète sur les soucoupes volantes dans le but de posséder des preuves probantes, puis corroborées par des déclarations explosives de sa part récemment révélées. Des documents britanniques déclassifiés révèlent qu'il avait demandé à une équipe spéciale l’ouverture d’une enquête appelée "Flying Saucer Working Party" afin de découvrir "la vérité" qui sait cache derrière un nombre inquiétant d'observations d’ovnis....

Le Zimbabwe a été le théâtre, le 16 septembre 1994, de l'une des observations d’ovni les plus largement documenté de l’histoire. Emily Trim, aujourd’hui adulte, s’exprime pour la première fois devant une caméra. Selon Emily, ce qu'elle a vécu lorsqu’elle était encore une enfant au Zimbabwe a eu un impact profond sur sa vie et cela jusqu’à ce jour. Elle explique continuer à être impactée par son interaction avec l'OVNI et par les êtres qui se trouvaient à l’intérieur. Elle rapporte avoir reçu des messages...

Disparitions d’archives, témoignages de contrôleurs aériens sous serments, observations d’objet manipulé par une intelligence. De nouveaux éléments apportés dans l’affaire de Rendlesham attestent du caractère trés sérieux de ce cas et corroborent les témoignages des militaires. Des contrôleurs aériens prétendent, dans un documentaire, qu’un ovni avait parcouru 120 miles en 8 secondes dans le cadre de la plus célèbre rencontre rapprochée de Grande-Bretagne.

Le site francophone Ovnis-Direct a eu l’insigne privilège d’enregistrer une interview du célèbre spationaute Jean-François Clervoy qui a participé à trois vols de navettes spatiales américaines, a été le représentant des équipages dans le projet ATV de l’ESA... En dehors de sa prestigieuse carrière de spationaute, Jean-François Clervoy manifeste une vive curiosité pour les phénomènes qui restent encore inexpliqués par la science. Il nous livre donc ses confidences.

Le Département Australien de la Défense explique que si la Force Aérienne a décidé de cesser d’enquêter sur les rapports d’ovnis dans les années 1990, c’est parce que seulement 3% des observations ne pouvait être expliqué. Entre 1960 et 1973, le média smh.com rapporte qu'environ 815 observations d’ovnis ont été signalées aux autorités australiennes. Et environ 90% ont ensuite été attribués à des aéronefs, des satellites, des météores, des débris spatiaux, des étoiles et des planètes.

BTLV, le média complémentaire