Explication pour l’incident de Westall de 1966 ? Plus grande observation de masse de l'histoire ?


Publié le 08/08/2014



L’incident de Westall, qui s'est produit en date du 6 avril 1966 aux environs de 11 heures du matin dans la banlieue australienne de Clayton Sud à Melbourne près de Westall High Schoolest, est reconnu par certains comme l’un des plus grands cas d’observations d’ovnis de masse de l'ère moderne, avec environ 200 témoins. Trois objets ont été observés par différents témoins.

Des documents gouvernementaux ont été récemment découverts et mis en évidence l’hypothèse d’un ballon de recherche du gouvernement.

Clayton est une banlieue de Melbourne, en Australie, située dans le quartier central des affaires. Sa population est de 15 543.




Des centaines d'étudiants et des riverains ont observé en plusieurs séquences un étrange objet en vol stationnaire puis redescendre avant de rapidement s'envoler.
 
Les témoins décrivent un objet brillant et gris en forme de soucoupe volante ressemblant à "une tasse renversée sur une soucoupe." L'ovni aurait été accompagné par cinq avions.


(Crédit photo: Le Dandenong Journal)


Selon les témoins, l'incident aurait duré vingt minutes.
  
D’autres affirment même que des hommes non identifiés en uniforme s’attelaient à brûler l'aire d'atterrissage afin d’éliminer toute preuve potentielle de présence de l'ovni.
 
Le Journal Dandenong a rapporté que « les étudiants et le personnel ont reçu pour instruction de ne parler à personne de l'incident. »

Un ballon de haute altitude est lancé à partir du terrain d'aviation de Roswell en 1967.


Des témoins insistent sur le fait que ce qu’ils ont observé n'était absolument pas un avion ou un ballon météo. 
 
Les documents récemment découverts évoquent la théorie du ballon.
 
Keith Basterfield émet l’hypothèse d’un ballon du projet HIBAL à propos de l’ovni de Westall.
 
Il s’agit de lancement de ballon errant pour surveiller les niveaux de rayonnement après les essais nucléaires controversés de Maralinga.




Ce projet aurait résulté d’une initiative commune des États-Unis et de l'Australie entre 1960 et 1969 pour surveiller les niveaux de rayonnement atmosphérique. Le projet utilisait de gros ballons en argent composés de capteurs sophistiqués.
 
Basterfield formula son hypothèse après avoir examiné toute la documentation disponible.

 
Le Herald Sun explique : « Les documents conservés par les Archives nationales et l'ancien ministère de l'Approvisionnement indiquent le lancement d’un ballon d'essai depuis Mildura. »
 
« Le Herald Sun souligne que, malgré la découverte de dossiers du gouvernement au sujet de plusieurs vols d'essai du projet HIBAL, des archives concernant ces lancements (par exemple la veille) semblent avoir été perdues ou détruit. »
 
Malgré les affirmations émises dans ces documents gouvernementaux, de nombreuses découvertes ainsi que des témoins trouvent l'hypothèse HIBAL difficile à avaler.

Sources : Heraldsun ; Westall66ufo et Traduction par Ovnis-Direct

Dossier sur le site area51blog.wordpress à propos de cet incident.