Film sur incident de Maury Island

Publié le 16/10/2013

Le film intitulé "The Maury Island Incident" devrait sortir sur le grand écran en 2014.

Résumé :

Le 26 Juin 1947, Harold Dahl et Fred Crissman signalent une explosion ayant eu lieu le 21 juin 1947 mettant en évidence dans le ciel six ovnis qu’ils décrivaient comme des beignets en forme de "soucoupes volantes" géante près de l'île Maury dans le Puget Sound. Un objet semblait en détresse et crachait des morceaux de débris qui pleuvaient sur le bateau de Dahl, tuant son chien et blessant son fils. Après avoir trouvé refuge sur l'île, Dahl retourna à Tacoma et montra la preuve à son employeur, Fred Crissman. Dahl a également déclaré qu’ « un mystérieux homme vêtu d'un costume noir » l'avait menacé et confisqué ses photographies de l'incident.
 
Ce rapport aurait attiré l'attention d’un éditeur national d'un magazine de science-fiction qui finança une enquête par la suite.
 
À noter que l’observation de Kenneth Arnold qui fut à l’origine du terme de « soucoupe volante » eut lieu le 24 juin 1947 et l’incident de Roswell en juillet 1947.

Accéder au site officiel du Film.

Les Faits :


L’affaire de l’ile Maury semble apparemment constituer la première manifestation de MIB archivé à ce jour. Elle remonte au 22 juin 1947, soit deux jours avant la célèbre observation de Kenneth Arnold, dans la même région de l’extrême nord-ouest des USA.
 
La veille, le 21 juin, trois hommes et le jeune fils de l’un d’entre eux naviguaient de jour sur un bateau de patrouille côtière près de l’Ile Maury, sur un bras de mer nommé Puget Sound, entre les villes de Seattle et de Tacoma. Ils observèrent dans de très bonnes conditions six objets identiques de bonne taille (30 mètres de diamètre environ) en forme de chambres à air ou de « beignets » comme ils l’affirment. L’un de ces objets semblait être en difficulté lorsqu’il laissa s’échapper une grande quantité de métal en fusion. Il en tomba même sur le bateau, ce qui blessa légèrement l’enfant, tua le chien qui trouvait aussi à bord et endommagea la cabine.
 
Le capitaine du bateau, Harold Dahl (père du jeune homme) avait sur lui un appareil photo. Il eut le temps de prendre plusieurs clichés des mystérieux objets, avant que ceux-ci ne disparaissent  comme ils étaient venus.
 
Le lendemain matin, Dahl reçut un appel téléphonique d’un homme qu’il ne connaissait pas et qui souhaitant s’entretenir avec lui. Il l’invita à prendre le petit-déjeuner dans un restaurant de Tacoma. Lorsqu’ils furent attablés, l’homme vêtu d’un costume noir, évoqua l’incident survenu la veille : il en avait manifestement connaissance dans les moindres détails, ce qui stupéfia Dahl. Très vite, l’homme se fit menaçant, précisant que s’il tenait à la sécurité des membres de sa famille, Dahl avait tout intérêt à ne rien dire de l’incident à personne.
 
Aucune source connue ne précise ce que sont devenues les photos prises par Dahl. Cette affaire de l’ile Maury a été exposée en détail par Jean Sider dans les numéros 357 et 358 de la revue « Lumières dans la nuit ». Pour qui douterait de la réalité de l’incident, J S précise que ce même 21 juin 1947 un autre cas de débris largués par un ovni a été signalé prés de Titusville, en Pennsylvanie. Selon le Professeur de géologie R.H. Mitchell,  du Gannon Colleg d’Erie, il s’agissait de scories d’origine volcanique. Les témoins sur le bateau avaient parlé de « lave en fusion ».
Le MIB (qui circulait dans une Buick toute neuve) était de taille moyenne, et Dahl ne remarqua rien d’extraordinaire dans son aspect. Ils ont généralement une apparence assez spéciale. Le seul point commun que l’on retrouve dans les autres cas est que le MIB était très bien renseigné.
 
Les menaces proférées par le MIB n’ont pas été mises à exécution. Néanmoins un mois plus tard, deux officiers le capitaine William L Davidson et le lieutenant Frank M Brown, qui étaient venus à Tacoma pour prendre possession des débris récupérés par Harold Dahl afin de les faire analyser, trouvèrent la mort lorsque leur B-25 s’écrasa 20 min après le décollage pour une raison inconnue.
 
Controverse : Le 21 juin, deux auteurs ont affirmé, sans produire de preuves, qu’il s’agissait d’un canular monté par Harold Dahl et un de ses amis, un fonctionnaire du Port de Tacoma, nommé Fred Crisman. Jean Sider souligne les faiblesses de cette thèse du canular et pense que la controverse pourrait bien avoir été montée de toutes pièces.

Source :
"Men In Black : L'étrange affaire des hommes en noir et des ovnis" Joel Mesnard

Jean Sider pose la question, à supposer qu'il s'agisse d'une mystification, comment les mystificateurs ont-ils pu introduire dans leur sénario des thémes qui n'apparaitront que beaucoup plus tard dans les rapports sur les ovnis ?
Il rappelle que le premier livre sur les ovnis n'a été publié qu'en 1950 et qu'en 47, il n'existait même pas de revue sur le sujet.