Hypothèse sociopsychologique



Qu'est ce que le modèle sociopsychologique ?

Les sceptiques et scientifiques ont souvent tendance à privilégier l'hypothèse sociopsychologique le phénomène Ovni.
Il faut tout de même reconnaître que c'est la thèse la plus facile à exposer sans se ridiculiser. Je ne nie pas qu'il ne puisse pas s'agir d'une piste ou hypothèse à envisager, mais je n'y adhère que pour quelques cas.

Si tous les gens qui voient des OVNIS connaissent des problèmes d'ordre psychologique, de nombreuses hautes personnalités ou fonctionnaires ayant témoigné avoir fait des observations souffriraient de problèmes mentaux.
Qu'on me dise que certaines personnes ont tendance à affabuler ou tendre vers l'exagération, je ne le nie pas, mais on ne peut pas traiter une part de la population (de toute catégorie, de tout sexe et de tout âge) de malades. 

En 1968, lors de la publication du rapport Condon aux USA, ils se positionnent clairement contre l'HET et en faveur de l'hypothèse sociopsychologique. Mais lorsque l'on connaît le manque de transparence dont ont fait preuve ces comités d'études gouvernementaux américains, on pouvait facilement imaginer leurs conclusions. Ce n'est pas pour rien que Hyneck a cessé de travailler pour le gouvernement alors qu'à l'origine il était septique, mais a fini par changer de bord.

L'hypothèse psychologique

C'est lorsque l'on assimile une observation d'OVNI a tout simplement un avion, un ballon-sonde, un satellite artificiel, ou une rentrée atmosphérique, ou même la planète Venus ou autres….
Des observations de masses ont quelquefois été assimilées à des hallucinations collectives.
L'hypothèse psychologique est aussi évoquée dans certains cas où on accuse le témoin de confondre n'importe quoi avec un OVNI. 
Des personnes auraient une imagination trop fertile et auraient tendance à amplifier leurs affirmations.

On a d'autre part le phénomène psychopathologique dont fait l'objet les personnes souffrant de maladies mentales.
Jung, qui étudiait les soucoupes volantes, considérait que le cercle était l'un des plus puissants archétypes de l'inconscient collectif sachant que le cercle (mandala) est le symbole de la perfection et de l'harmonie. Ce qui expliquerait, d'après des adeptes de cette hypothèse, que les Ovnis aient la forme de disques, de par leurs formes circulaires.

L'hypothèse sociologique

Pour les partisans de cette hypothèse, le phénomène Ovni ne possède aucune réalité propre et est généré par la rumeur : un phénomène de contamination.
Selon Philip J.Klass : " lorsque la couverture médiatique conduit le public à croire qu'il y a des ovnis dans les environs, il y a de nombreux objets naturels ou artificiels qui, particulièrement lorsqu'ils sont vus la nuit, peuvent prendre des caractéristiques inhabituelles dans l'esprit d'un observateur plein d'espoir. Leurs observations d'ovnis s'ajoutent en retour à l'excitation de masse, ce qui encourage encore plus de témoins à chercher à voir des Ovnis. Cette situation se nourrit d'elle-même jusqu'à ce que les médias perdent leur intérêt pour le sujet, et alors le phénomène retombe ". Sans oublier que les ufologues sont souvent accusés, lors de leurs recueils de témoignages, d'encourager les témoins de manière à tendre vers l'HET.

Beaucoup ont prétendu qu'à Roswell, il s'agissait du ballon Mogul (top secret) et que la rumeur nous a menés à ce qu'on pense deviner aujourd'hui de cette histoire. Mais je n'y crois pas.

L'inconscient collectif

Si l'on ne cherche pas à classifier le phénomène des enlèvements comme appartenant au monde physique ou à sa contre parti onirique, ces deux pôles étant acceptés comme parties d'une réalité globale plutôt qu'opposées par leurs différences, peut être aborderons-nous d'une façon plus cohérente cet aspect de l'existence humaine.
Le bouddhisme tibétain décrit les expériences rencontrées après la mort comme des projections mentales en relation avec le contenu du psychisme du défunt. En y ajoutant les données recueillies dans les phénomènes d'EMI et d'abductions, nous pouvons formuler l'hypothèse que l'imagination humaine a la capacité de générer des "formes de pensées" dans un univers parallèle et intangible. Cet univers contiendrait les projections mentales de l'humanité, son inconscient collectif et ses archétypes. Il serait possible sur cette base de voir les similarités dans les récits d'enlèvements comme résultant de cet inconscient collectif.
Par exemple, la médiatisation des premiers dessins de "Gris" dans les années 70 ayant rendu cette forme de pensée disponible au plus grand nombre, elle aurait inspiré les vagues de témoignages postérieurs.
Les rumeurs de coopération secrète entre militaires et extraterrestres pourraient-elles avoir nourri leurs équivalents dans l'inconscient collectif au point d'amener des prétendus enlevés, lors de régressions hypnotiques, à voir des militaires impliqués dans la procédure d'abduction?
Si tout est ainsi né de notre inconscient, alors il n'y a aucune peur à avoir de ces mystérieux êtres multidimensionnels : ils ne seraient que le reflet de notre propre conscience, qui se voit dans un miroir déformant...

Source :
Article extrait du Magazine "NEXUS" intitulé "OVNIS : l'aérospatiale française lève le voile" n°69 Juillet-Août 2010, page 41.
Extrait du Rapport Cometa

Vous trouverez ci dessous un extrait, datant de 1977, du rapport de L'IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale) sur le phénomène socio-psychologique engendré par les Ovnis.