Hypothèse des voyageurs temporels


Selon la perspective de la théorie de la relativité généralisée, l'univers dans lequel nous évoluons est un continuum d'espace-temps ( trois dimensions d'espace et une dimension de temps ). 

Ceci est très important et implique que si nous modifions de quelque façon la structure de l'espace, cela a forcément des répercussions sur la structure du temps. 

Ainsi, on peut dire que le temps ne s'écoule pas de la même façon sur Terre et sur Jupiter par exemple. Les forces de gravité étant différente sur l'une et l'autre de ces deux planètes, la structure de l'espace s'en trouve modifiée et donc du même coup la structure du temps. 

Il faut reconnaître, cependant, que la différence dans l'écoulement du temps est imperceptible à notre niveau. Einstein était conscient du comportement étrange du pont d'Einstein-Rosen ( que nous avons évoqué précédemment dans l'hypothèse des univers parallèles ), car il s'est aperçu que ses équations autorisaient le voyage temporel.

Du fait que l'espace et le temps sont étroitement liés l'un à l'autre, tout trou de ver qui connecte deux régions distantes de l'espace, peut également selon la théorie, connecter deux périodes temporelles différentes.

La physique Newtonienne concevait le temps comme une ligne droite qui venait du passé, traversait le présent sans s'arrêter, et disparaissait dans un futur brumeux sans jamais dévier de sa route. 

Avec Einstein, le temps ressemble plutôt à une rivière qui serpente à travers l'univers qui tantôt peut s'accélérer, ou tantôt ralentir, en fonction de l'environnement gravitationnel. Parfois même, le temps peut former des tourbillons qui se referment sur eux-mêmes, ou bifurquer en deux rivières distinctes l'une de l'autre. 

Le temps n'est donc pas une dimension figée, mais il offre au contraire, une multitude de configurations possibles. Ces nouvelles perspectives développées par la physique moderne autorisent les déplacements dans le temps, soit vers le passé, soit vers le futur. 

Nous savons tous, cependant, que les machines temporelles posent de délicats problèmes touchant aux lois de la causalité. C'est ce que l'on désigne habituellement sous le nom de paradoxe temporel.

Si par exemple, vous remontez dans le passé et que vous tuez votre père avant votre naissance, il s'avère que votre existence devient une impossibilité pure et simple, et logiquement vous devriez disparaître dans le néant. Même si théoriquement les voyages temporels sont possibles, concrètement ils entraînent une foule de questions que nous sommes encore loin d'avoir résolues.

Si les ovnis, par exemple, étaient des engins construits par une civilisation terrestre future, cela pourrait expliquer le fait ( à notre connaissance ) qu'ils n'interviennent jamais directement dans la marche des affaires humaines. Toute action sur notre présent pourrait, en effet, avoir des répercussions imprévisibles sur le futur, et par voie de conséquence sur la civilisation dont seraient issus les ovnis. 

L'hypothèse des voyageurs temporels expliquerait donc le non-contact avec nous. Elle pourrait aussi rendre compte de l'apparente pérennité du phénomène ovni à travers les âges. Si le phénomène ovni existe pour nous depuis des centaines, voir même des milliers d'années, ce fait peu simplement résulter du déplacement répété à différentes époques des mêmes voyageurs en provenance du futur. 

Pour eux, retourner dans le passé en 1947, ou cinq siècles avant J.C, ne serait qu'une question de choix d'époque. Les manifestations du phénomène ovni qui pour nous s'étaleraient sur plusieurs siècles, ne représenteraient peut être pour d'éventuels voyageurs temporels que quelques mois d'activité.