Hypothèse Astrobiotique


L'histoire commence en 1954 avec famille B. qui est témoin de l'atterrissage d'une soucoupe volante à Cusset (03). La famille est en promenade et, cachée derrière un talus, elle assiste muette d'étonnement, à moins de 100 mètres, à l'atterrissage d'une soucoupe volante. Personne n'en dira mot et l'incident restera enfoui dans les mémoires jusqu'en 1983.

Jeanine L. , 7 ans à l'époque, se rappelle encore très bien du lieu, des silhouettes qui sont sorties du centre de ce vaisseau par une échelle puis sont remontées dans la soucoupe qui s'est envolée sans bruit. Jeanine va sans le savoir, être « informée » -tout comme le montre cette iconographie classique- par ce contact rapproché avec ces intelligences extraterrestres. Tous les événements qui vont suivre découlent de cette « histoire vraie » et toutes les découvertes à venir d'Emmanuel Guizzo seront issues de toute évidence d'une décompression de ce programme d'information.

1983, Emmanuel Guizzo poussé par son destin, rencontre Jeanine à Roskoff dans un stage de Yoga. A l'époque il ne connaît rien aux médecines douces. C'est une « voix » qui va imposer à Jeanine de « s'occuper de lui ». Après avoir étudié son thème astrologique, elle conseille à Emmanuel Guizzo de rentrer dans une école d'ostéopathie qui vient de se créer : l'école Poyet. Et, pour ce fils de commerçant qui voulait devenir comédien, c'est une révélation. Pratiquant parallèlement le Yoga Danse et l'Ostéophonie, deux techniques créées par Jeanine, il va aller très vite dans l'apprentissage de la technique ostéopathique fluidique qu'il va consolider par des études d'acupuncture et d'homéopathie dans l'école de Robert Courbon. Il apprend également l'astrologie. Mais des informations étranges qu'il perçoit dans ses mains lors de manoeuvres ostéopathiques crâniennes demandées dans l'école vont le perturber jusqu'à la fin de ses études.

Il ouvre son cabinet à Paris et tente de mieux comprendre ces nouvelles perceptions dont personne, ni les professeurs ni les livres, ne donnaient d'explication. C'était en fait la base d'un fonctionnement encore inconnu de l'Homme qui émergeait de la conscience de ses mains, un fonctionnement particulier du corps énergétique et psychique qu'il appellera Système Biotique. Biotique signifiant dans ce cas l'origine vibratoire de la Vie. En fait pour en arriver à de tels concepts novateurs, il va être « poussé » par une mystérieuse force à faire complètement l'inverse de ce qui était demandé dans l'école… Il acquiert progressivement la certitude que ses mains peuvent capter le mouvement vibratoire des pensées et de l'inconscient ! Puis par des milliers d'heures de recherche et de pratique, il met au point une nouvelle technique d'investigation de la psyché et de nettoyage de la mémoire vibratoire du stress qu'il nomme Biopsychanalyse et publie son premier ouvrage en 1993. Il s'aperçoit que le Système Biotique de l'Homme est une dynamique fondamentale de vie très simple qui se décline en trois paramètres fondamentaux :

Biofréquences, Pulsation et Mouvement Biotiques, qui, comme les trois mousquetaires étaient quatre : les Biotorsions c'est à dire la forme originelle de la mémoire du stress. Il observe que le Cerveau Vibratoire fonctionne sur une dynamique de Mouvements Méduse et Aile d'Oiseau, dynamique animée par une Pulsation Biotique. Cette dynamique Biotique qui gère l'Homme en profondeur depuis la nuit des temps, est située dans une dimension particulière de l'espace temps où se situe le siège de la mémoire cellulaire et psychique, dont une des interfaces principale est le sang selon les lois de la protéïonique, une nouvelle science de la communication qu'il contribue à améliorer.

Il va étendre l'ultra-sensibilité du fonctionnement du cerveau vibratoire à tout type de test. Diverses techniques vont voir le jour :

l'Homéobiotique
l'Ostéobiotique
la Chromatobiotique
la Lithobiotique
l'Astrobiotique

(0)techniques déposées INPI

Nous sommes dans les années 90. Il découvre fortuitement que le Cerveau Vibratoire est sensible à la Lune. Alors pourquoi pas aux autres planètes du système solaire, pourquoi pas aux étoiles, aux galaxies... Il va inlassablement tester tous les événements astronomiques possibles, dont les éclipses majeures et surtout l'impact de SL9 sur Jupiter en Juillet 1994, qui lui fera acquérir la certitude que l'information reçue de l'espace circule plus vite que la vitesse de la lumière.

L'Astrobiotique permet donc de tester l'influence des étoiles et des planètes du système solaire sur le Système Biotique de l'Homme. Pratiquer quotidiennement l'Astrobiotique lui permet de bénéficier d'une énergie inépuisable car il se met ainsi en cohérence de phase avec le cosmos. Le pratiquant de l'Astrobiotique recale ainsi la trajectoire directe de son destin chaque jour.(cette manoeuvre est nécessaire pour se reconstruire après les épuisantes séances de réparation des cerveaux vibratoires des enfants perturbés) Parallèlement, des événements vont le mettre sur la piste de l'Egypte. Il voudra vérifier son hypothèse à savoir que le Système Biotique, sensible également à la masse, à la gravité, à la géométrie sacrée et à l'onde de forme minérale, a une relation particulière avec les constructions antiques dont la Grande Pyramide. Il part en Egypte avec Jeanine vérifier la sensibilité du Système Biotique dans la chambre du Roi. Son hypothèse sera confirmée.

Plus encore, il a la révélation majeure, un Euréka majeur! que les deux os temporaux forment l'angle de la molécule d'eau ! l'angle si particulier à l'apparition de la vie qui est également celui de la Grande Pyramide construite selon les règles du nombre d'or. Ces deux directions d'angles sont associés à l'Animus et l'Anima. C'est ainsi que le cerveau, tout comme l'eau, est sexué. C'est ce secret majeur de la Vie, le secret de l'eau, qui se retrouve dans certaines peintures « initiatiques » de la renaissance italienne. (C'est pour cela également que tous les abductés sont retrouvés déshydratés).

Il publie les résultats de ces découvertes dans « le Sphinx des Etoiles » Continuant à travailler dans son cabinet alchimique de Paris, il remarque que les résultats sur les personnes sont plus profonds et spectaculaires lorsqu'elles sont ou ont des origines bretonnes ; plus particulièrement du sud, c'est à dire ouvertes vers l'atlantique.

Progressivement va s'imposer à lui la théorie de l'Atlantide dont la légende d'YS en serait la version celte. Il se tourne ainsi de plus en plus vers la Bretagne, ses légendes, ses mémoires mégalithiques et c'est une longue retraite en Bretagne qui lui laisse le temps de tester l'influence des mégalithes sur le Cerveau Vibratoire. Il effectue un maximum de tests sur les mégalithes bretons : allées couvertes, dolmens, menhirs, cairns… Il acquiert la certitude que le secret des pierres levées ne vient pas d'un simple rapport avec l'énergie tellurique mais de la relation beaucoup plus subtile du Système Biotique de l'Homme relié ainsi au cosmos.

D'agréables surprises le confortent dans son cheminement celtique, comme la découverte de la forme du Cerveau Vibratoire Méduse dans l'allée couverte de Comana… et surtout surtout, l'intuition confirmée que le menhir est l'homéo-forme de l'os temporal. Il fait connaissance avec la théorie « osée » de Serge Cassens sur le cachalot gravé sur les menhirs, qui va confirmer définitivement cette intuition. L'os temporal, interrogé avec les règles de l'art Cosmique! peut donner de nouvelles informations extraordinaires… Il baptise ces menhirs particuliers qui ont la forme du temporal : « menhir clé ».

Cette dynamique de Mouvement singulier du temporal qu'il perçoit maintenant est appelée

Mouvement Circalaire (un mix entre scalaire et circumduction photonique) car elle lui permet de rentrer dans une autre dimension de l'espace temps. Ainsi le Système Biotique se relie de plus en plus à la tradition mégalithique. Mais il remarque que ces informations ne se captent qu'en fonction d'aspect planétaire particulier notamment Lune et Saturne en conjonction. 2005 il découvre la théorie d'Anne Dambricourt sur la bascule du sphénoïde qui l'aide dans la possibilité qu'ont les « mains magiques » à extraire de la densité de cet os, la « mémoire du futur de l'Homme » déjà inscrite spatialement dans cet os de la base du crâne et aider ainsi particulièrement les enfants du futur à se développer dans des conditions de vie plus fluides.

Il publie la description de ce phénomène dans « Essai sur le Darwinisme ésotérique »

Puis un coup de théâtre va le mettre définitivement sur la piste des OVNIS et lui faire comprendre que toutes ses découvertes ne sont en fait que la décompression d'un programme initial « translaté » par Jeanine dès sa rencontre en 1983. Comme si la piste du destin était en fait toute tracée par les intelligences extra-terrestres!

Nous arrivons donc en Septembre 2011 où son voisin, Jean Luc S. lui dit avoir vu survoler des OVNIS sur le hameau. Or, il se trouve que ce jour-là, les planètes Lune et Saturne (qui déclenchent le rituel du menhir) sont en aspect. Alors, y aurait-il un rapport entre menhirs « parlants » et OVNIS ? Comme rien n'arrive par hasard, comme si le temps de la compréhension finale de toute cette saga vibratoire était arrivé, le deuxième incident notable va contribuer à le mettre sur la voie des OVNIS auxquels, dit-il « il ne croyait pas vraiment » avant cela. En effet, une semaine après le phénomène constaté par Jean Luc S., un autre voisin va lui fournir des photos de phénomènes lumineux fantastiques qui ont survolé le ciel de Plouigneau (29) en Aout 2011. Poussé par la curiosité, il teste son Cerveau Vibratoire pour voir s'il réagissait astrobiotiquement aux photos de ces OVNIS. Et ce fut le cas. Il y a donc bien une information cosmique qui se dégage de ces phénomènes, même par l'intermédiaire de photos, au même titre que les planètes qui peuvent être interrogées à l'extérieur, ou à l'intérieur par l'intermédiaire d'une carte du ciel. Tous ces signaux cosmiques sont bien captés par le Système Biotique. Avec quel effet ?

Une période fébrile commence : c'est la recherche sur Internet de la correspondance entre la position particulière des planètes du système solaire et l'apparition des OVNIS. Il vérifie cette hypothèse qui se révèle exacte à 80% avec des variations dues aux objets volants eux mêmes. D'autres indices l'avaient déjà mis sur cette voie extra-terrestre : le terrifiant rêve d'une abduction à Tours au printemps 2011 qui semblait si réel, si vrai qu'il le pousse d'un coup à sortir de son autisme d'inventeur et à tenter d'expliquer au public cette ultra sensibilité du Cerveau Vibratoire aux phénomènes cosmiques et extra-terrestres. Mais le retour en surface sociale n'est pas glorieux et il se heurte à l'incompréhension des interlocuteurs : sa théorie est traitée de « thérapie délirante », sa possibilité de réparation du Cerveau Vibratoire de « charlatanesque » ; les radios, les journaux spécialisés, les journalistes spécialisés en ufologie l'écoutent poliment sans donner de suite. Nul n'est prophète en son pays… Mais qu'importe. Il continue ses vérifications ! et c'est toujours la même stupéfaction : A 80% les OVNIS « informateurs » surgissent en fonction de la position des deux planètes Lune et Saturne auxquelles s'en rajoutent trois autres. Toujours dans cette soif de curiosité insatiable qui le caractérise dans son désir de compréhension de l'Homme, il cherche si les thèmes de naissance des célébrités ou des personnes interpellées par l'ufologie présentent ces mêmes aspects. Et c'est le cas ! C'est la deuxième particularité majeure de cette découverte : les personnes présentant dans leur thème la position planétaire adéquate sont comme investies d'une force surprenante, surnaturelle, cosmique, inépuisable qui les pousse aux premiers plans de la scène artistique, médiatique, politique, sociale, savante… Sinon en dehors de ces positions elles restent dans l'ombre ou ne peuvent atteindre naturellement la première place.

Il vérifie donc si ces aspects d'apparition se retrouvent dans les thèmes de naissance de son entourage. (dont Jeanine évidemment) Il s'aperçoit que oui. Il nomme ces gens « informés » car il apparaît que, grâce à leur thème astral, ils sont plus récepteurs que les autres des énergies extra-terrestre. De plus, leurs dérèglements peuvent être réparés plus facilement chez eux que chez les autres par la technique Biotique. Il constate alors que l'origine de nombreuses maladies ou mal de société vient d'une simple méconnaissance et délaissement du phénomène Bio-cosmique.

Chez ces « informés », souvent le capital d'intelligence extra-terrestre utilisé sans conscience s'épuise. Et c'est la déprime, le dérèglement, la maladie… Et ces cancers qui se déclarent de plus en plus tôt chez l'enfant, les maladies psychiatriques, l'autisme (1 enfant sur 80 maintenant !), les maladies auto-immunes ne sont-ils pas une résultante de ce hiatus entre l'énergie des terriens et celle des extra-terrestres ?… Il acquiert la certitude que l'Homme Biotique est l'interface invisible avec laquelle les intelligences extra-terrestre communiquent avec l'inconscient cellulaire de l'humain et façonne sa dynamique d'évolution depuis toujours. Ce phénomène étant situé hors de notre espace temps et sensible aux champs scalaires offre une fantastique possibilité de communication inhabituelle.

Décembre 2011 : Les repas-ufologiques vont lui ouvrir leur portes et c'est Guy Loterre le premier, qui lui permettra de rentrer dans le cercle très particulier des ufologues et de faire sa première conférence à Paris en Février 2012 ; mois du Verseau !

Conclusion :

Depuis qu'une catastrophe cosmique ou tellurique à fait disparaître l'homme primordial, il serait en train de se reconstruire selon ce canevas Biotique. Un peu comme le sucre d'une barbe à papa se fixe autour du bâton en tournant. Le bâton serait l'Axis Mundi. Le tout étant arbitré par la position de planètes « clé » du système solaire dont Lune et Saturne qui amplifieraient l'influence des intelligences extra-terrestres bienveillantes. Les menhirs et autres mégalithes comme les pyramides d'Egypte, mais également les cathédrales seraient des machines, des interfaces minérales qui grâce au phénomène de masse, d'onde gravitationnelles, de champ EM, de géométrie sacrée, de champ scalaire permettraient à l'homme d'entrer en cohérence de phase avec ces dimensions et ces  intelligences cosmiques -réactivées par l'apparition des OVNIS- pour recevoir le programme de l'Homme du futur.

Mais surtout : Le temporal serait le chef de file de cette interface bio-cosmique. Cet os ayant cette possibilité unique de plonger dans les mémoires archétypales situées hors de notre espace temps (dans des champs bio-scalaires) et de remonter en surface de conscience ces informations capitales pour l'évolution; espace où se seraient réfugiés les rescapés d'Atlantide qui grâce à leur technologie avancée, auraient cette incroyable possibilité de voyager dans cet espace temps particulier, donc d'apparaître et de disparaître à volonté comme on le constate souvent avec les OVNIS- Ces intelligences informeraient ainsi patiemment l'Homme, par l'intermédiaire de sa structure Biotique, du chemin à suivre pour atteindre sa forme ultime, son aspect et son fonctionnement définitif.

Ils attendraient ainsi que l'Homme se reconstruise à leur image.

L'intuition d'EG est corroborée magistralement par la prophétie Maya du Codex de Dresdes qui prévoyait, le 17 Juillet 1991, pendant une éclipse de Soleil, l'apparition d'ovnis et l'éveil de la conscience de l'humanité, l'apparition des enfants du 6è Soleil . Les planètes « clé » d'information du Système Biotique étaient pleinement en aspect !


A paraître : A la découverte du Cerveau Vibratoire Quantique ; « Essai sur la mécanique

cosmique de l'inconscient » - Emmanuel Guizzo – Edition Celena