Grippe Porcine et Théorie du Complot

Selon une source connue de l'ancien fonctionnaire à la National Security Agency (NSA), Wayne Madsen, un éminent scientifique de l'Organisation des Nations Unies, qui a étudié  le déclenchement du virus meurtrier  Ebola en Afrique, ainsi que les victimes du VIH/Sida, a conclu que le H1N1 possède certains " vecteurs " de transmission qui suggèrent que la nouvelle souche de grippe a été génétiquement fabriquée en tant qu'arme de guerre biologique militaire.

Madsen affirme que sa source de même qu'une autre source en Indonésie " sont convaincues que l'actuelle épidémie causée par une nouvelle souche de la grippe porcine dans certaines régions du Mexique et des États-Unis est le résultat de l'introduction d'un agent pathogène humain fabriqué qui pourrait entraîner une vaste pandémie mondiale, avec des conséquences potentiellement catastrophiques sur les voyages nationaux et internationaux. "

La première contamination de grippe porcine (H1N1) a eut lieu à Fort Dix dans le New Jersey en 1976. Environ 200 militaires ont été contaminés dont certains seraient décédés suite à cela.

Le virus H5N1 avait besoin d'être mélangé à d'autres virus d'influenza plus contagieux, comme celui de la grippe porcine (utilisé comme arme biologique par la CIA contre Cuba en 1971).

Création d'un laboratoire militaire ou pas ?

Sachant que le virus apparaît subitement après que le laboratoire militaire de Fort Detrick au Maryland ait annoncé avoir perdus des échantillons. C'est là bas que se trouvent les installations du centre de commandement médical de l'USA Army, à l'origine des attaques à l'anthrax de 2001.

En 1948, Heinrich Mueller, chef de la Gestapo, a dit à son interrogateur de la CIA que la peste la plus dévastatrice de l'histoire humaine avait été créée par l'homme. Il se référait à la pandémie de grippe de 1918-1919 qui infecta 20% de la population mondiale et tua entre 60 et 100 millions de gens. Il ajoute que la grippe avait été conçue  en tant qu'arme de guerre bactériologique de l'armée US. Devenue hors de contrôle pour des raisons inconnues, elle aura infecté les rangs de l'armée US au Camp Riley, au Kansas en mars 1918, avant de se propager partout dans le monde.

Ce sont les personnes jeunes et en bonne santé qui sont les plus vulnérables au virus.

Certains y voient une preuve supplémentaire qu'il s'agit d'une arme biologique visant une certaine population. Il suffirait de balancer le virus dans un pays ennemi pour paralyser une partie des jeunes militaires par exemple ou pour lutter contre une immigration des travailleurs jeunes de pays sous développer afin de les empêcher de venir en occident. Ce ne sont que des hypothèses.

Autres Informations choquantes

Donald Rumsfeld, deux ans avant d'être nommé au poste de Secrétaire à la défense dans l'administration Bush, était le directeur de Gilead Sciences Inc., la compagnie qui a développé le Tamiflu.

Le célèbre Henry Kissinger exprimait une volonté étatique de réduire la population mondiale...par tous les moyens.