Rumeurs de fantômes à Ishinomaki

Publié le 11/03/2012

Les traditions qui accompagnent habituellement la mort au Japon ont pris tout leur sens.

«  ON M'A DIT que des gens qui réparaient ce magasin sont tombés malades à cause des fantômes », témoigne Satoshi Abe, 64 ans devant un supermarché à moitié reconstruit. Plus loin, un taxi refuse de s'arrêter dans certains quartiers, craignant d'embarquer des morts-vivants. Une habitante rapporte des histoires de hordes vues courant vers les collines, comme pour encore échapper aux vagues.