Expérience extraterrestre vécue par une astronaute italienne à bord de l'ISS

Publié le 10/12/2014

La première femme italienne à se rendre dans l'espace a été surprise en train crier sous le choc de ce qu'elle aurait pu apercevoir lors de l'opération d'amarrage du vaisseau Soyouz. Elle se trouvait à bord et la Station spatiale internationale (ISS).
 
Une vidéo met en évidence un petit point blanc flottant sur l'écran, quelques minutes avant le cri de l’astronaute. A-t-elle observé un ovni ?


L’astronaute, Samantha Cristoforetti, de l’Agence Spatiale Européenne (ESA),  est capitaine dans l'armée de l'air italienne, pilote et ingénieur, avant d’avoir été choisie pour cette mission de longue durée à bord de l'ISS.
 
La capsule Soyouz de Cristoforetti a été lancée depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le matin du 24 novembre 2014. La capsule était composée de trois astronautes, dont le russe Anton Chkaplerov et Terry Virts de la NASA.
 
L'opération d’arrimage est visible dans une vidéo en noir et blanc diffusée sur YouTube (du point de vue de la capsule à l'approche de l'ISS) par l'Agence Spatiale Européenne (vu ci-dessus).
 
Un mystérieux petit point a été vu en train de traverser l'écran de la caméra.
 
Quelques minutes plus tard, Cristoforetti est surpris en train de crier. Son collègue russe, Shkaplerov, peut également être entendu en train de lui dire, « tiho, tiho, tiho », qui signifie en russe, "calme, calme, calme."

Astronaute de l'ESA italienne formation Samantha Cristoforetti
pour sa première mission dans l'espace. (Crédit: EAS)

Certains médias sensationnalistes se sont emparés de l’occasion pour spéculer sur ce qu’elle aurait pu voir. Son commentaire, à propos de l’incident, apparait dans son journal quotidien sur Google+, dans lequel elle offre de nombreux détails pour expliquer sa stupeur.
 
En réalité, l'explication concernant cette lumière qui l’aurait surpris pourrait être considérée comme étant d’origine extraterrestre, dans le sens où il s’agit d'un corps qui se trouvait dans l'espace, une étoile très près de la Terre appelée « Soleil » et dont vous pouvez constater la réflexion.



S’il s’avère que son observation et la réaction ait pu choquée, elle n’aurait rien à voir avec une quelconque technologie extraterrestre, bien qu’il s’agisse d’une expérience extraterrestre incroyable.
 
Dans un entretien accordé à "OpenMinds.tv", l'astronaute Michael Massimino a expliqué que ce type de vision pouvait effectivement dérouter n’importe qu’elle esprit humain : « Vous êtes prêt et entrainé à réaliser votre travail, mais certainement pas prêt à appréhender le décor et la vue autour de vous… »

Image de la lueur orange décrite par Cristoforetti. (Crédit: ESA / Today.it)

Ce sentiment de crainte et d'émerveillement a certainement été traduit à travers le cri de Cristoforetti.
 
D’autre part, elle n’a aucunement fait mention du point blanc que l'on observe au début de la vidéo.
 
L’objet pourrait tout aussi bien être un débris flottant autour de la station spatiale… bien que nous ne pourrions l’affirmer à 100%. Le mystère subsiste…