En 1948, des contrôleurs aériens observent un ovni qui intrigue l’US Air Force


Publié le 24/01/2015

Des décennies après que l’US Air Force ait classé leurs rapports d’enquêtes officielles sur le phénomène ovni, des fichiers viennent d’être publiés en ligne pour la première fois et dans leur intégralité.
 
Le Projet Blue Book est considéré comme la troisième commission de recherche sur les ovnis menée par l'USAF.

Entre 1947 et 1969, l’USAF a inclus dans "Blue Book" 12 618 rapports d’ovnis, dont seulement 701 qui restent "non identifiés." Cela représente environ 5,5% des dossiers.


Une observation a eu lieu le 3 décembre 1948 au-dessus de Fairfield-Suisun (Californie), base de l’US Air Force, rebaptisé "Travis Air Force Base".
 
Il était 20h15 et la tour de contrôle de la base était gérée par un sergent et un soldat de première classe.
 
Ils ont remarqué un objet situé à environ 2 miles au nord de la tour de contrôle et volant à une vitesse évaluée entre 500 et 1000 pieds (entre environ 150 et 300 mètres). Il se déplaçait à environ 400 miles par heure (environ 640 km/h).
 
Ils se précipitèrent vers le côté de la tour la plus proche de l'objet lorsque l’ovni se mit à ralentir à environ 200 miles (environ 320 km/h). Selon les contrôleurs, il se trouvait à une altitude d'environ 1500 pieds (environ 450 mètres) avant d’entreprendre des manœuvres aériennes non conventionnelles, comme s’il rebondissait en l’air.

USAF Projet Blue Book dossier # 215. (Credit: US Air Force/Archives nationales)

Deux contrôleurs de la circulation aérienne dans la tour de contrôle de Travis Air Force Base. 
(Crédit:.. US Air Force / Staff Sgt Patrick Harrower)



L'ovni a alors soudainement entamé une progression verticale jusqu'à atteindre environ 3000 pieds (environ 900 mètres) avant de se stabiliser.
 
Époustouflé par cette observation qui continuait de se produire, le Sergent a immédiatement demandé de contacter l' « Air Control Operations Officer ».
 
Il déclara peu de temps plus tard que l’engin avait rapidement tourné vers le sud-est jusqu'à atteindre environ 20000 pieds (environ 6000 mètres) avant de les perdre de vue.



L’objet a aussi pu être observé grâce à de puissantes jumelles, décrites comme une lumière circulaire mesurant entre un et deux pieds de diamètre.
 
Visible à l'œil nu, il émettait une lumière extrêmement brillante, mais pas aveuglante.
 
Les contrôleurs assurent qu’il ne s’agissait pas de feu de navigation d'un aéronef.
 
Aucun des témoins n’a entendu l'objet faire de bruit ni observé de traces dans le ciel. 

La tour de contrôle de la "Travis Air Force Base" derrière un C-17. (Credit: US Air Force / Staff Sgt Matt McGovern.)


La nuit était claire et les instruments de la tour de contrôle mesuraient la vitesse du vent qui soufflait en direction du sud-ouest à 10 miles par heure (environ 15 km/h).

Les deux opérateurs de la tour de contrôle étaient les seuls témoins de l’ovni qui n'a été capté par aucun radar.

Les enquêteurs de l’US Air Force se sont penchés sur les antécédents des deux témoins afin d’évaluer leur crédibilité. Ils ont finalement été jugés totalement fiables.

Il a également été noté que leur métier supposait de posséder des aptitudes à savoir discerner des couleurs, vitesse des avions en mouvement, tailles et distances.

Dessin d'OVNI dans le rapport du Projet Blue Book. (Credit: US Air Force / Archives nationales)


Les enquêteurs ont conclu que « ces individus étaient hautement qualifiés et aptes mentalement et physiquement à l’exercice de leur fonction de contrôleur aérien. Ils sont considérés comme compétents, fiables observateurs et psychologiquement stables ».
 
Après avoir établi la crédibilité des aviateurs, les enquêteurs ont ensuite investigué sur la nature de l'objet en question.
 
Le dernier lancement avait eu lieu 35 à 45 minutes avant l’observation. Sachant que le ballon ne pouvait plus être présent dans les alentours de la base 10 minutes après son lancement.

Photo de la tour de contrôle de la piste au-dessus de laquelle l'ovni est apparu, de la "Travis AFB" - Fichier Projet Blue Book.(Credit: US Air Force / Archives nationales)

Une analyse des conditions météorologiques a également été menée.

Il a été noté que des témoins même formés pouvaient être trompés par des boules de feu (rentrées atmosphériques). Et que bien qu’elles puissent paraitre à proximité, elles se trouvaient en réalité à des centaines de miles. Il a également été noté que ces boules pouvaient nous tromper selon leur inclinaison lorsqu’elles entraient dans l'atmosphère terrestre.
 
Toutefois, l'analyste a conclu qu’une boule de feu ne pouvait entreprendre les manœuvres non conventionnelles décrites par les témoins '.
 
De ce fait, l’explication astronomique fut évacuée quoique la phrase de conclusion de l'analyste fût que bien que la description de l'objet ne correspondait pas à celle d'un météore, cette possibilité devait être envisagée.
 
A noter que l'objet n'a fait aucun bruit et n'a laissé aucune trace.

Carte de la "Travis AFB" avec la piste de l'OVNI - Rapport Projet Blue Book.
(Credit: US Air Force / Archives nationales)



L'observation a suscité beaucoup d’intérêt et un examen particulièrement approfondi, de même que tous les cas non identifiés qui se retrouvaient entre les mains de l’US Air Force.

La liste des cas du Projet Blue Book du Dr Hynek et qui n’étaient pas résolus. Cette liste a convaincu que les OVNIS étaient dignes de la recherche scientifique. (Credit: US Air Force / Archives nationales)