Du matériel de vaisseaux spatiaux extraterrestres stocké à Las Vegas ?

Publié le 01/09/2018

Le programme secret de recherche du Pentagone sur les ovnis, dirigé à l’époque par Luiz Elizondo, aurait mené des études sur des technologies futuristes "exotiques". Ces informations proviennent d’une lettre du sénateur américain et du secrétaire adjoint à la Défense, William Lynn.


Le programme avancé d'identification des menaces aériennes du Pentagone (AATIP : Advanced Aviation Threat Identification Program) a enquêté sur les soucoupes volantes pendant quatre ans à partir de 2008.

Ce programme révolutionnaire, doté d’un budget de 16,5 millions de livres sterling, a été lancé sous l’impulsion de l’ancien sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid.
 
Ce rapport de 490 pages rassemble des observations d'OVNIS du monde entier.
 
La lettre envoyée par Harry Reid à William Lynn a révélé de nouveaux détails alléchants sur l'exploration par le gouvernement américain de "technologies aérospatiales perturbatrices".
 
Bien que la correspondance ne mentionne pas les étrangers ou les ovnis, elle semble confirmer que le Sénat américain a ordonné une évaluation des "menaces aérospatiales étrangères sur le long terme". On ne sait pas si lesdites menaces étaient d'origine étrangère ou si elles provenaient d'une puissance militaire rivale.
 
Le sénateur Reid a averti dans sa lettre, obtenue par Las Vegas Now, que ces technologies "peuvent être utilisées avec des effets catastrophiques par les adversaires des Etats-Unis".

L’entreprise Bigelow Aerospace, fondée par l'entrepreneur et ufologue Robert Bigelow, âgé de 73 ans, a collaboré avec des fonctionnaires pour étudier des rapports étranges de "phénomènes aériens non identifiés".
 
La lettre indiquait également que "beaucoup de progrès ont été réalisés en ce qui concerne l’identification de plusieurs découvertes liées à l’aérospatiale hautement sensible et non conventionnelle".
 
"En fin de compte, les résultats de l'AATIP ne profiteront pas seulement au gouvernement des États-Unis, mais plutôt au ministère de la Défense et cela de manière inimaginable", a-t-il écrit, avant d'ajouter que : "Les connaissances technologiques et les capacités acquises procureront aux États-Unis un avantage certain par rapport aux menaces étrangères et permettront aux États-Unis de conserver leur position de leadeur mondial."
 
Nick Pope, ancien enquêteur sur les OVNIS pour le ministère britannique de la Défense, a déclaré que ce document sur le projet AATIP était extrêmement révélateur de la situation.
 
Selon lui, "Ces révélations stupéfiantes montrent à quel point le gouvernement américain a pris le problème au sérieux. Indépendamment de ce qu’ils croyaient de la vraie nature du phénomène OVNI, cette lettre donne un aperçu révélateur au sujet des raisons pour lesquelles le Pentagone s’était intéressé au sujet et de ce qu’ils pensaient des menaces et des opportunités".



Lorsque les informations du projet de type X-Files sont apparues à la fin de l’année dernière, il a été signalé que des matériaux et des alliages provenant d’ovnis étaient stockés au siège de Bigelow Aerospace, à la périphérie nord de Las Vegas.
 
Le Sunday Times a rapporté le mois dernier comment le site s’était à présent fortifié avec des barbelés, des barrières en béton et surveillé par des gardes armés.

Le New York Times a également déclaré l’année dernière que la « sous la direction de M. Bigelow, la société avait modifié la configuration des bâtiments à Las Vegas pour le stockage d’alliages métalliques et d’autres matériaux que M. Elizondo, ancien chef de l’AATIP, et les entrepreneurs du programme ont découverts.

“Les chercheurs ont, de plus, étudié des personnes qui ont déclaré avoir subi des effets physiques lors de rencontres avec les objets”.

Officiellement, le gouvernement américain a déclaré que l’AATIP avait été fermée il y a cinq ans.
 
Mais Luis Elizondo, qui dirigeaitc projet très sensible, a déclaré qu’il avait fonctionné jusqu’en octobre dernier, date à laquelle il a démissionné.

Elizondo a déclaré au Sunday Times que les objets stockés ne sont pas des alliages, mais des "métamatériaux" avec des structures composites que l'on ne peut pas trouver naturellement.

"Nous ne pensons pas avoir la capacité technique de reproduire ces matériaux avec ce degré de précision", a déclaré M. Elizondo.

Lorsqu'on lui a demandé d'où provenaient les documents, Elizondo a répondu: "Je ne peux pas répondre à cette question."
 
L'ancien enquêteur du Pentagone a fait l'éloge de Bigelow qu’il qualifie de "patriote extrêmement intelligent" ayant mis sa "propre réputation en jeu".

Luiz Elizondo

Elizondo, dont les médias américains ont confirmé les références irréprochables, a déclaré que la plupart des observations étaient facilement explicables, mais pas toutes.

Il a dit : "Il y a des cas qui défient tout ce que nous connaissons, à savoir un avion, un drone, un missile, car les paramètres de performance sont très éloignés de la réalité."

Des images à couper le souffle ont émergé l’année dernière lors d’une observation impliquant le cuirassé USS Nimitz en 2004 au large des côtes de San Diego.

Auparavant, Elizondo avait révélé de manière sensationnelle comment les scientifiques de Bigelow Aerospace avaient conclu que les ovnis étaient capables de créer leur propre bulle spatiotemporelle, leur permettant de voler à des vitesses incroyables.
 
Le gouvernement des États-Unis stockerait-il donc du matériel provenant de vaisseaux spatiaux extraterrestres dans un hangar secret de Las Vegas ?
 
La question reste ouverte !