Des milliers d’ovnis répertoriés depuis 1792 dans le Manitoba



Un ufologue basé à Winnipeg, capitale de la province du Manitoba, a minutieusement analysé des années de rapports d’observations d’ovnis. On compte 2.000 cas répertoriés au cours des deux siècles au-dessus du Manitoba.
 
Chris Rutkowksi réalise des recherches sur les rapports d'ovnis à travers le Canada depuis les années 1980.
 
Cette année, il a également décidé de sonder des documents historiques, militaires et gouvernementaux américains et canadiens, ainsi que des rapports de médias et des bases de données privées issus de sa province natale. Il a publié les résultats de sa recherche sur son Blog.



« Certes, la plupart des rapports sont explicables par des étoiles, des avions ou des satellites, mais ces observations n’illustrent en aucun cas le fait que le Manitoba soit envahie, »  a-t-il dit.

« Il ne s’agit pas d’un phénomène récent… Il ne se produit pas uniquement à la télévision et dans le cinéma… L’ensemble de ces rapports met en lumière une nouvelle histoire du Manitoba ».
 
On note des témoignages de lumières étranges qui déplacent à travers le ciel mais aussi des récits d'enlèvements. Selon Rutkowksi, 17,5% des cas sont classés comme "inexpliqués".


 
Parmi les 2023 rapports, 767 proviennent du Winnipeg.
 
Les mois de juillet et aout connaissent principalement les pics d’observations.
 
Rappelons qu’« il y a eu environ 15 000 observations au Canada au cours des 25 dernières années, ce qui est considérable, » dit Rutkowski. « Environ 13% d'entre eux sont inexpliqués. Ainsi qu’un nombre élevé de cas de qualité signalés par les pilotes et la GRC ».

Le nombre de rapports d'observations d'ovnis au Canada a augmenté au cours des 25 dernières années.
(Crédit: ufologie recherche)


Rutkowski évoque notamment la question relative aux éventuels visiteurs extraterrestres ou les conséquences d'une sorte de tests militaires, ou autre. Il ajoute que sur 15000 cas, 2% des observations ne peuvent être expliquées, c’est-à-dire environ 300 cas.
 
Le nombre d'observations d’ovnis officiellement déclarés au Canada a augmenté de 141 rapports en 1989 et atteignant un niveau record de 1981 rapports en 2012.
 
Il existe plusieurs hypothèses pour expliquer la recrudescence de ces rapports, selon Rutkowski :
 
Augmentation du nombre d’exercices et de survols d’engins militaires secrets au-dessus de zones peuplées.
De plus en plus de gens prennent le temps d'observer leur environnement et le ciel.
Accès plus facile pour témoigner et rapporter leurs observations grâce à Internet et aux nouvelles technologies.
Possibilité que plus de gens soient tout simplement en quête de réponses divines du fait de la crise économique.
 
« De nombreux témoins sont des pilotes, de la police et d'autres personnes dotés de bonnes capacités d'observations et de jugements », a déclaré Rutkowski.
 
L'étude menée l’année dernier par Rutkowski, sur les 25 dernières années, mettait en évidence un nombre croissant d’observations inexpliquées au cours des années, particulièrement en Colombie-Britannique et dans l'Ontario.
 
Les villes de Toronto, Winnipeg, Vancouver et Calgary connaissent les plus grands nombres d’observations d’ovnis sur ces dernières années.

Selon le centre de recherche ufologique de Winnipeg  dans le  Manitoba, 2013 représente depuis les vingt-cinq dernières années (1180 cas), la deuxième année avec le plus grand nombre d'observations effectuées.

Voici quelques cas issus de ces rapports :
 
20 mai 1967 : A Falcon Lake, Stephen Michalak, étudiait des roches vers 12h30 lorsqu’il remarqua une agitation des oies et entendit un léger bourdonnement qui attira son regard vers le ciel où il aperçut deux objets, en forme de cigare avec des bosses au milieu, en train de descendre. Un des objets descendit lentement alors que l'autre disparu furtivement vers l'Ouest. L'engin de couleur gris se posa alors qu'en vol la couleur était rouge selon le témoin. Il pensait à un prototype expérimental américain et ne vit aucune inscription sur l'objet. Une porte s'ouvrit et Michalak s'approcha, car il entendit des bruits "troubles et bizarres" ressemblant étrangement à des voix mélangées à d'autres sons. Sa première pensée fut que les occupants avaient peut-être besoin d'aide et s'exprima donc en anglais, russe, polonais, et allemand, sans avoir de réponse. En s'approchant de la porte, la lumière était si intense qu'il fut contraint d'abaisser la visière de ses lunettes de protection. La porte se referma soudainement et l'objet tourna sur lui-même avant que Michalack se retrouve face à une grille percée de trous. C'est alors qu'un gaz brûlant s'échappa et le toucha à l'abdomen avant de mettre le feu à sa chemise. Il arracha donc ses vêtements et les jeta au sol. Il y avait sur son corps le même dessin que sur la grille. Les brûlures étaient en forme de damier. L'objet s'éleva à 10 ou 12 mètres et disparu. Aussitôt il commença à se sentir mal et fut pris de vomissements. Cela ressemblait à une réaction allergique et une odeur exécrable ressemblant à du soufre et de l'ozone ne le quittait plus. Il tenta de regagner le motel après des heures de marche, mais très difficilement. Il remarqua même que l'aiguille de sa boussole bougeait dans tous les sens.  En savoir plus...



10 avril 1975 : Bob et Elaine Diemert marchaient en direction d’un aérodrome privé situé à Carman quand ils aperçurent une grande lumière rouge se diriger vers eux. Il  portait un dôme sur le dessus et pulsait. Les Diemerts ont continué à voir des objets en forme de soucoupe par la suite. Puis, à partir du 7 mai 1975, les observations nocturnes ont commencé et cela dura pendant des mois.
 
9 octobre 1989 : Une famille visitait le Centre Nature de Fort Whyte vers 14h50 quand ils ont vu un objet blanc en forme de boomerang suspendu dans le ciel du Winnipeg. Les enfants furent terrifiés et montèrent dans la voiture afin de ne pas voir l'engin effrayant.
 
1er novembre 1992 : Karen, une infirmière, a été réveillée vers environ 2h00 par un bruit sourd prés de sa porte. Elle se leva et trouva deux « petits êtes » d’environ 3 à 1/2 pieds de hauteur dans le salon. Ils avaient de grands yeux ronds. Ils portaient de longues robes blanches ou robes. Ils ont communiqué par télépathie pour lui dire qu’ils souhaitaient l’emmener voyagé dans l’espace. Karen raconta s’être trouvé dans une sorte de hangar qui contenait un engin en forme de cigare. Il y avait une sorte de salle de contrôle avec des chaises, des écrans et des boutons. Les créatures ont poussé les boutons et a vu des étoiles sur les écrans. Soudain, elle se retrouva dans sa chambre.
 
25 février 2012 : Il était environ 19 heures lorsque deux témoins ont observé un objet plat, en forme de disque avec des lumières rouges autour de son périmètre. Il volait horizontalement, mais se tourna sur le côté et se précipita vers leur véhicule. L'engin a disparu sous leurs yeux, à cinq mètres d'eux.

(Source : UFOFORUM)