Des extraterrestres détectables par la lumière laser ?

La lumière laser pourrait témoigner de la présence de civilisations technologiques vivant sur des planètes lointaines.
 
« Pensez à l’état de l'humanité dans 300 ans », a déclaré Geoffrey Marcy en août dernier. Marcy est actuellement professeur d'astronomie à l’Université de Californie, Berkeley, célèbre pour la découverte de 70 des 100 premières exoplanètes.
« Si nous installons une colonie sur une autre planète ... le moyen le plus probable que nous ayons pour communiquer avec eux seraient l’utilisation de signaux radio ou de faisceaux de lumière. »

Marcy estime qu'il peut y avoir d'autres civilisations dans l'univers beaucoup plus avancés que nos sociétés humaines et pouvant actuellement utiliser un système de communication avec des signaux radio dans un réseau que l’on pourrait appeler « Internet galactique. »
 
Marcy utilise des télescopes avancés pour détecter les signaux concentrés dans l'espace. Il estime que ces signaux pourraient indiquer l'existence d'une autre civilisation avancée, parce que rien d’autre dans l’univers n’est connu pour émettre ces signaux. La Fondation Templeton lui a récemment accordé 200.000 dollars pour sa proposition.
 
GeoffmarcyMarcy dirige une équipe spécialisée qui étudie la lumière laser à des fins de recherche d'une intelligence extraterrestre, ou SETI, programme à l'UC Berkeley, un programme qui utilise des télescopes avancés pour détecter de forts signaux et dont l’objectif est de trouver des civilisations technologiques dans l'univers.

Son travail ne représente qu’une infime partie de ce que réalise le groupe dans son ensemble. UC Berkeley s’est forgé une réputation de plus grande organisation au monde, depuis le programme SETI de la NASA de 1993, pour explorer la vie intelligente dans l'univers.


 
Chaque année, le programme rassemble environ 1 million de dollars de financement, qui s'étend sur 10 projets uniques, selon Dan Werthimer, directeur du groupe UC Berkeley.
 
Ils travaillent sur plusieurs catégories distinctes qui concernent une certaine gamme de spectres d’ondes électromagnétiques, vu que les chercheurs ne sont pas sûrs des types d’ondes utilisées par d’éventuelles civilisations extraterrestres.
 
Comme Marcy, tous les chercheurs impliqués dans ce projet sont des scientifiques respectés dans leur domaine et qui travaillent simultanément sur d'autres projets de recherche dans des départements universitaires d’astronomie et d’ingénierie électrique.
Werthimer et ses collègues, par exemple, ont capté les premières images de trou noir au centre de la Voie lactée.
 
« Je ne suis pas optimiste », a déclaré Marcy, quant à l’idée de trouver une vie extraterrestre intelligente. « Je serais prêt à parier ma maison que nous échouerons ... Mais c'est une question très importante de savoir si nous sommes seuls dans l’univers, et la seule façon de le savoir est de prendre le risque. »
« Vous devez savoir que nous ne sommes pas à la recherche de crop circles ou soucoupes volantes », a déclaré Marcy avec un sourire.


Source : Dailygalaxy et Traduction par Ovnis-Direct