Des centaines de milliards de planètes peuvent accueillir une vie extraterrestre


Publié le 05/02/2015

Une équipe de scientifiques estime que dans la galaxie, il existe des centaines de milliards de planètes telles que la Terre qui peuvent soutenir une vie extraterrestre.
 
De nouvelles études sont fréquemment publiées par les chercheurs étant donné que d’extraordinaires outils spatiaux, comme le télescope spatial Kepler de la NASA, fournissent aux scientifiques des données inédites.
 
Par exemple, en 2012, les astronomes ont analysé les données de HARPS (High Accuracy Radial la vitesse Planète Searcher est un spectrographe équipant le télescope de 3,6 mètres de l'ESO de l'observatoire de La Silla, au Chili, et destiné à la recherche d'exoplanètes par la méthode des vitesses radiales) et conclu qu'il pourrait y avoir des dizaines de milliards de planètes comme la Terre dans notre galaxie.
 
Et en 2014, une équipe de recherche a réalisé la liste des exoplanètes, et arrivée à la conclusion que la Voie lactée renferme environ cent millions de planètes qui pourraient soutenir une vie extraterrestre complexe.


Concernant cette étude récente publiée par Science World Report, les scientifiques ont appliqué aux exoplanètes détectées par Kepler la loi de Titius-Bode, souvent appelée « loi de Bode », qui est une relation empirique entre les rayons des orbites des planètes du Système solaire, qui utilise une suite arithmético-géométrique de raison 2.
 
« Nous avons utilisé la loi Titius-Bode ainsi que les données de Kepler pour en arriver à déceler les positions des planètes que Kepler est incapable de voir, » dit le Professeur agrégé, Charley Lineweaver, de l'Université nationale australienne.
 
Les résultats conduisent les chercheurs à conclure que « l’étoile standard (En astronomie, une étoile standard est une étoile connue pour ne pas varier au cours du temps) contient environ deux planètes dans la zone dite de goldilocks. En astrobiologie, la zone Goldilocks se réfère à la zone habitable autour d'une étoile.

Le graphique explique que « les conditions favorables à la vie sont nombreuses, ainsi que les environnements habitables. »
 
« Cependant, l'univers ne regorge pas d’extraterrestres dotés d’une intelligence pouvant construire des radiotélescopes ainsi que des vaisseaux spatiaux. Sinon, nous les aurions vus ou entendus. Il se pourrait que d’autres facteurs que nous ne connaissons pas puissent expliquer l'émergence de la vie. »
 
Les résultats de l'équipe de recherche ont été publiés dans la revue "Monthly Notices of the Royal Astronomical Society".