Le doyen des passionnés d’ovnis est décédé


Publié le 11/06/2014

Le Dr Alexander Imich est décédé à l'âge de 111 ans, le dimanche 8 juin 2014. Ce chimiste et zoologiste était considéré comme l'homme le plus vieux du monde au moment de sa mort. Imich d'origine polonaise était un survivant de l'Holocauste et aussi passionné de paranormal et d’ovnis.


Imich est né en 1903 à Częstochowa, en Pologne. Le « Jewish Daily Forward » raconte que "Imich était fasciné par le surnaturel dès l’âge de treize ans, en s’intéressant tout d’abord au spiritisme." Il obtint un doctorat en zoologie, mais fut incapable de trouver du travail dans ce domaine. C’est alors qu’il a porta son attention sur la chimie.

Il mena également des recherches sur la parapsychologie en raison de son intérêt pour le paranormal.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Imich et son épouse avaient été envoyés dans un camp de travail avant d’être finalement libérés.
Après avoir découvert que la plupart de leurs parents étaient morts durant la guerre, le couple décida d’émigrer aux États-Unis.
Dr Alexander Imich. (Crédit: Guinness World Records)

Imich reprit son emploi en tant que chimiste, mais c’est le métier de sa femme psychologue qui nourrit son intérêt pour la parapsychologie.

Il se concentra plus sur ce domaine après le décès de son épouse en 1986.

Il commença à étudier le paranormal à temps plein après sa retraite et fonda le Centre de recherche sur les phénomènes paranormaux à New York, où il occupa le poste de président de l'organisation.

Imich était fasciné par l'illusionniste Uri Geller, et entretenait des relations étroites avec des médiums présumés. Il rédigea des ouvrages sur les Poltergeist, lévitations, fantômes, et autres phénomènes.
 
Imich pensait que les ovnis étaient d’origine extraterrestre est qu’ils visitaient la Terre.

"Incredible Tales of the Paranormal", édité par Imich. (Crédit: Bramble Co)

Le Dr Alexander Imich aurait consacré plus de soixante-dix ans à la recherche et l’écriture sur le paranormal.