Crash d’ovni à Cape Girardeau en 1941 ?



Publié le 08/02/2015

Le média Columbia Daily Tribune revient sur un supposé crash d’ovni qui aurait eu lieu dans le sud du Missouri en 1941, bien avant celui de Roswell dans le Nouveau-Mexique.

Ce cas est à prendre avec des pincettes du fait d'un manque de preuves pour corroborer ces faits.
 
En 1991, Leonard Stringfield, un enquêteur sur les ovnis et ancien consultant civil aux opérations à la base de l’US Air Force de Wright-Patterson à Dayton dans l’Ohio dans les années 1950, a publié un compte rendu d'un supposé accident d’ovni qui se serait produit en 1941 près de Cape Girardeau, ville du Missouri située dans le Comté de Cape Girardeau aux États-Unis.
 
L'article de Stringfield est paru en juillet 1991 et basé sur des informations reçues de la part de Charlette Mann, qui était encore une enfant en 1941 lorsqu’elle vivait à Cape Girardeau.


À l'époque, le grand-père de Charlette, le révérend William Huffman, était pasteur à la « Red Star Baptist Church » de la ville.
 
Charlette a raconté à Stringfield que son grand-père avait reçu un appel de la police locale au printemps 1941 afin de lui demander de les accompagner sur le site d'un accident d'avion à l'extérieur de la ville.
 
Lorsque le révérend Huffman est arrivé sur les lieux de l’impact, il vit des policiers, des pompiers, des agents du FBI, un équipage médical d'urgence et de nombreux membres du personnel militaire qui devaient sans doute provenir de la base aérienne de l'armée dans les environs de Sikeston.
 
Le révérend vit un objet en forme de disque à l'intérieur duquel on remarquait une petite chaise en métal, des jauges, des cadrans et des inscriptions en hiéroglyphiques, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
 
Il a également vu trois corps "d’origine non humaine" gisant sur le sol. Deux des corps se trouvaient à l'extérieur de l'engin, et le troisième un peu plus loin.
 
Il a décrit les corps comme étant glabres et pourvu de grandes têtes ainsi que de grands yeux, une petite bouche et de très petites oreilles.
Le révérend William Huffman

Le Révérend Huffman a déclaré que les individus morts mesuraient environ quatre pieds de haut et semblaient avoir de très longs bras et doigts.
 
Peu de temps après avoir observé les cadavres, on demanda Huffman de prier pour eux.
 
Il a ensuite été escorté par des militaires à proximité des lieux afin de prêter serment afin que ce secret soit gardé.
 
Étant donné le nombre important d'individus présents ce fameux jour, il était fort probable que le secret soit un jour finalement révélé.



Le révérend Huffman, tenu au silence, aurait tout de même fait par ce secret à sa femme Floy, sa petite-fille Charlette, et son frère qui était le shérif de Cape Girardeau, Clarence Schade, et qui a partiellement confirmé l'histoire dans un acte notarié.
 
Tous ceux qui ont été en contact avec Charlette Mann ont conclu qu’il s’agissait d’une personne authentique et de confiance, vivant actuellement au Texas.
 
L’ufologue Ryan Wood affirme que l’on peut raisonnablement conclure qu’un évènement s’est produit autour de l'accident et que les implications autour de cette affaire montrent encore une fois que les visiteurs extraterrestres sont réels et que certaines factions du gouvernement cachent ces faits depuis de nombreuses années.

 Avouons tout de même que la raison pour laquelle le révérend a été dépêché sur les lieux reste assez insolite et incroyable.