Crash d'objet dans le Yucatan


Publié le 14/10/2013

Dans la soirée du 22 septembre 2013, des habitants d’Ichmul dans le Yucatan ont observé une boule de feu en train de tomber du ciel. Après avoir perçu un impact sur une colline toute proche, ils se sont précipités sur la scène afin d’effectuer une vidéo très importante pour l'enquête sur cette affaire, et qui attira l'attention des scientifiques et de la presse internationale.


Recherche et rapports
 
Le principal chercheur du Yucatan, Gustavo Alemán Canto, s’est déplacé sur le lieu d’impact afin d’entamer son travail de terrain. Il n'est selon lui pas facile d'expliquer les faits, puisque des témoins affirment avoir aperçu une sphère en feu chutées dans la brousse à environ trois cents mètres de la station de police d’Ichmul.
 
Ángel Moo partage son rapport à travers, entre autres, la vidéo ci-dessous en ajoutant que : « quand l’objet est tombé il a commencé à émettre puissant flash laser ».

Selon la presse locale du Yucatan, il a été signalé que l'objet trouvé par les villageois d’Ichmul, était des fragments d'un transformateur électrique.
 
Sur les lieux, le shérif a déclaré que beaucoup de gens dont la presse et des spécialistes ont émis des doutes quant aux explications fournies par le gouvernement.
 
Le plus surprenant, c'est que les versions correspondent et plusieurs témoins ont rapporté avoir vu une boule de feu tombé du ciel, dans les montagnes situées derrière le poste de police. Ils disent que cet objet semblait venir de l'espace étant donné la descente en flammes, et se demandent toujours ce que c’est ?
 
Les fragments sont solides, consistants, très légers et fissurés. A leur arrivé sur place, ils ont constaté que des débris tels que des faisceaux laser ou des lumières clignotantes étaient mélangés à la terre. Avec la peur de s'approcher plus prêt, ils ont décidé de reprendre les recherches le lendemain.
 
Les analyses ne révèlent aucune trace de rayonnement négatif sur le site et mettent en évidence une température extrêmement élevée des débris.
 
Tous les éléments accumulés laissent supposer aux chercheurs qu’il s’agit de débris spatiaux !