Contre la lobotomisation de nos jeunes !


Message aux jeunes à qui l'éducation nationale suggère de réserver leur esprit critique au Web :


Nous avons décidé de pousser un "coup de gueule" suite aux allusions faites par le Ministère de l’Education National et évoquées dans notre article d’hier.

N'en déplaise à l'éducation nationale, la jeunesse, consciente d'être manipulée au jour le jour par les médias, aiguise au contraire par nécessité son esprit critique en confrontant d'autres hypothèses à celles, très parcellaires, dont les institutions les gavent.

La ministre de l'Éducation nationale devrait d'abord rappeler la définition de ce qu'est un complot pour montrer l'exemple de ce que doit être un esprit critique. Forte de cette définition, elle ne complotera pas elle-même et louera la démarche saine à laquelle incite le doute des jeunes. Le fait de scruter des informations différentes et complémentaires via les moteurs de recherche du web.


Car c'est une bonne façon d'aller chercher et de trier d'autres informations pour les confronter à la pensée unique orchestrée par les pouvoirs financiers, politiques, éducatifs et leurs médias. En outre, une régulation tout à fait naturelle s'opère, car leur esprit critique est tel que les erreurs de raisonnement sont démontrées et dénoncées via le même web par les jeunes eux-mêmes.

En France, il n'échappe à personne et encore moins aux jeunes que chaque jour, comme ce lamentable et mémorable 9 février 2016, où tous les médias formatés s'alignèrent sur un seul et même message anticomplotiste et finalement complotiste de l'AFP. Un message rabâché à longueur de journée sous toutes les coutures, jusqu'au prochain sujet planifié et partagé pour le lendemain matin.

Voilà bien une démarche qui, orchestrée 365 jours/365, contribue au pire formatage des esprits.  Avec le secret espoir d'annihiler totalement les démarches critiques dont la propagande fit maladroitement la promotion par l'absurde ce jour. Soyez critiques vis-à-vis des théories, sauf de la nôtre !


Il est incontestable que l'accès aux informations choisies est plus structurant que de gober celles, lénifiantes ou anxiogènes, qu'un pouvoir en place sélectionne. Le seul reproche que l'on puisse faire aux jeunes n'est pas d'adhérer sottement aux thèses complotistes, mais plutôt d'avoir une perception juste et critique de projets souvent plus dramatiques et coercitifs que généreux, menés à leur insu et au détriment d'un futur paisible. Un futur qui leur donne la priorité, car il est le leur plus que le nôtre.
 
Au point que leur thèse à priori idiote n'est avérée que des années après par les rares journalistes suffisamment indépendants et consciencieux pour mener investigations et décryptages. Ou pire, des dizaines d'années après quand ils sont vieux (comme nous pour l'assassinat de Kennedy) et que les documents sont déclassifiés. Or nos jeunes savent bien que "des années après", c'est déjà leur avenir. Un avenir qui n'attend pas que les bons professionnels de l’information délient les langues. 


Alors, bravo les jeunes, continuez à aiguiser votre esprit critique sur toutes les informations qui sont délaissées au quotidien par les pouvoirs qui privilégient la leur. Ce sont : les manipulations génétiques, l'agriculture chimique, les dégâts des circuits mêlés de la drogue et de l'armement, les guerres des pouvoirs pétroliers depuis 100 ans, les chemtrails, la provocation des migrations, l'impact des services secrets sur l'actualité, l'évidente et passionnante énigme des ovnis, les sciences paranormales, l'ingénierie climatique et Haarp, la réalité du carbone, les puces RFID pour faire de vous du bétail, la manipulation et la discrimination par les réseaux sociaux (fatales en temps de conflits), les sciences interdites par les lobbies depuis 70 ans, la fossilisation des pouvoirs académiques, l'histoire tronquée de l'humanité (sur laquelle repose votre avenir), la prolifération nucléaire militaire, le bouillonnement de votre cerveau et de votre cœur électrique dans une accumulation de flux micro-ondes (GSM, wifi, compteurs, objets communicants), la moindre démarche vous conduisant à une guerre qui ne sera pas la vôtre, et en un mot, tout ce qui altèrera à la fois votre planète et votre santé.





Soyez critiques sur tous les sujets, ne confiez en aucun cas votre avenir à la manipulation de médias et de réseaux d'éducation dogmatiques dont la superficialité n'a d'égale que le respect de leur dépendance financière. Votre avenir n'appartient pas à ceux qui ont le pouvoir aujourd'hui, mais à ceux d'entre vous qui résisteront à toute forme de coercition contre l'harmonie et la liberté de la nature. Nature que vous devez libérer puisque vous avez la chance et le devoir de ne faire qu'un avec elle.

ESIALA