Congres de Washington (2013)

Un congrès sur les ovnis organisé à Washington

Un symposium s'est ouvert du 29 Avril au 3 Mai 2013 à Washington à l'initiative de "Citizen Hearing on Disclosure", réunissant 40 personnalités afin de mettre un maximum de pression sur les élus du Congrès et le gouvernement américain.

Le but étant de les inciter à révéler au grand public les éléments d'information dont ils disposent.

Voici la liste des participants au comité du "Citizen Hearing of Disclosure" :

Stephen Bassett,  Sgt. John Burroughs (USAF à la retraite),  John Callahan (FAA à la retraite),  Grant Cameron (Canada), Anthony Chionetti (Argentine), Dr. Anthony Choy (Peru), Peter Davenport, Richard Dolan, George A. Filer, III (USAF à la retraite), Lt. Co. Richard French (USAF à la retraite), Stanton Friedman (Canada), A. J. Gevaerd (Brésil), Dr. Steven Greer, Paul Hellyer (Canada), Gary Heseltine (Royaume-Uni), Linda Moulton Howe, Antonio Huneeus, Dr. Rodger Leir, Dr. Jesse Marcel, Jr. (Col. Angleterre à la retraite), Denice Marcel, Jesse Antoine Marcel, Dr. Edgar Mitchell (USAF/NASA à la retraite) (par Skype), Sgt. James W. Penniston (USAF à la retraite), Roberto Pinotti (Italie), Nick Pope (Royaume-Uni), Dr. Kevin Randle (LTC USAR à la retraite), Capt. Robert Salas (USAF à la retraite), Col. Ariel Sanchez (Uruguay), Col. Oscar Santa Maria (PAF à la retraite), (Peru), Donald Schmitt, Daniel Sheehan,  Dr. Sun Shi-Li (Chine), Geoffrey Torres for Dr. Milton Torres (Maj. USAF à la retraite), Dr. Thomas Valone, Dr. Robert Wood.


Richard French, un ancien débunker, témoigne

Nous vous livrons ces nouvelles révélations dans le cadre du congrès qui s'est tenu du 29 Avril au 3 Mai 2013 à Washington à l'initiative de "Citizen Hearing on Disclosure".


Le lieutenant-colonel Richard French était enquêteur sur le Projet Blue Book dans les années 50.


Sa mission principale était de démonter les observations d'ovnis.

Compte tenu de son emploi, le Lieutenant-colonel French n'aurait jamais imaginé en 1952 se retrouver un jour à Newfoundland en train d'observer ce qui lui semblait être deux extraterrestres en effectuant des réparations sur un objet circulaire submergé dans l'eau.

"Ils m'ont dit qu'il y avait deux êtres étranges qui se trouvaient submergé dans l'eau à près de 160 km/h", "De nombreuses personnes étaient rassemblées au bord de l'eau. Toutes étaient en train de regarder ce qui se passait sous l'eau" déclare t-il.

Il décrit les humanoïdes avec une large tête et de couleur gris clair, très mince, avec de longs bras comportant deux ou trois doigts. 
"Les deux soucoupes sont ensuite parties ensemble à une vitesse éclaire. Je pense qu'ils étaient en train de réparer leurs engins pour ensuite repartir".

En rendant son rapport, il a tenté de demeurer évasif dans sa description de l'évènement. Il a décrit un véhicule étranger et méconnaissable.

Aujourd'hui, il déclare au congrès avoir formellement vu un ovni ce jour-là et ainsi que deux humanoïdes à bord.
Il regrette ne pas avoir eu à sa disposition les types d'appareils numériques que nous possédons aujourd'hui afin de capturer l'évènement.

Sources :
HuffingtonPost
Actualidad
Traduction : Ovnis-Direct
Un cas évoqué lors du congrès de Washington

Publié le 14/05/2013 par Epochtimes et Traduit par Ovnis-Direct

Le Dr. Edgar Mitchell, sixième homme à marcher sur la lune, n'a pas pu assister au congrès de Washington, mais a pu livrer son témoignage par liaison vidéo.

Le lieutenant-colonel Richard French, trente années de carrière dans l'US Air Force, a effectué des missions dangereuses pendant la guerre de Corée et a travaillé pour le renseignement militaire. Il témoigna d'un contact direct avec des êtres extraterrestres.

Certains témoins s'exprimaient publiquement pour la première fois lors de ce symposium.
Ancien de l'US Air Force, le capitaine David Schindele était un agent de contrôle pour le les lancements de missiles balistiques intercontinentaux. Il aurait observé un vaisseau volant non identifié alors qu'il travaillait à la Base aérienne de Minot, S.D., en 1966.

« Je n'ai jamais évoqué à quiconque cet incident, » a-t-il déclaré à l'audience mardi. « Depuis près de 40 ans, ma femme n'en savait rien. »
L'objet aurait survolé la base sans bruit accompagné de lumière douce avant de paralyser le système électronique, les véhicules, les communications radio et les missiles de la base.

Selon Schindele,  les militaires de la base qui avaient décidé de témoigner auprès de leur hiérarchie auraient été malmenés et discrédités malgré les problèmes médicaux que certains développèrent.

Chercheur et historien, Richard Dolan qui a effectué de nombreuses recherches sur les rencontres extraterrestres a déclaré à l'audience que les rencontres extraterrestres étaient devenues « un Secret »  et une « partie intégrante de l'histoire des États-Unis. »

Dolan affirma que le gouvernement américain avait monté une campagne de « démystification » afin de cacher la vérité sur les rencontres extraterritoriales et suppose que ces derniers craignent principalement la panique de la population.
« Quelque chose d'important se passe derrière tout ceci (qu'il désigne sous le terme de « the classified world »), a-t-il déclaré au groupe. Il posa la question de savoir combien de temps encore le public et le Congrès continueront à accepter cet embargo sur la vérité ?

Un ancien de la CIA brise le silence sur les extraterrestres

Ces informations sont tirées du site américain Theepochtimes ainsi que de l'interview vidéo disponible sur YouTube, puis traduite en français par Ovnis-Direct.

Bien évidemment, comme d'habitude, nous n'accréditons aucunement ce type d'affirmations. Nous informons tout simplement les internautes de ce qui semble dans ce cas avoir fait l'objet d'une présentation au Congrès de Washington du CDH, du 29 avril au 3 mai 2013.

L'interview saisissante a été tournée le 5 mars 2013 et met en évidence un ancien agent de la CIA qui déclare avoir couvert un très lourd secret durant des décennies. Il parle notamment de MJ-12, de Zone 51, de désinformation et de Technologie Extraterrestre. L'homme aurait reçu des menaces de la part de son gouvernement pour ne rien divulguer publiquement.

La vidéo a été diffusée le 3 mai 2013, qui coïncide avec la fin du congrès de Washington du CDH (du 29 avril au 3 mai 2013).

L'homme, âgé de 77 ans, apparaît très malade et assis sur une chaise, mais en pleine possession de ses capacités mentales.
Il faut savoir qu'il vit actuellement sous dialyse et que si le processus de guérison ne s'effectue pas correctement, il lui resterait théoriquement que quelques mois à vivre.
Il a travaillé au service de la CIA sous l'administration de Dwight Eisenhower et a choisi à présent de rompre le silence.

L'organisateur du CDH, Steve Bassett,  présente cette vidéo lors de ce fameux congrès en citant cet exemple comme le cas type d'un ancien agent contraint de demeurer dans la suspicion, la peur et le secret le plus total jusqu'à la fin de ses jours.
La grande majorité d'entre eux, en poste dès les années 40, sont décédés avec leurs secrets dans la tombe.

Steve Basset déclare :"L'homme de la vidéo a reçu de nombreuses menaces de son gouvernement pour ne pas parler, mais a quand même souhaité que son testament soit présenté lors de l'Audition et nous avons accepté."
« Il n'a été interviewé que par deux chercheurs présents aujourd'hui : Linda Moulton Howe et Richard Dolan »

Après la diffusion du film, Linda Moutlon Howe a pu identifier cet ex officiel de la CIA, étant donné qu'elle l'a déjà interrogé par le passé.
Elle affirme avoir passé 3 jours, en 1994, avec l'Homme et durant lesquelles elle a effectué plusieurs enregistrements.
De retour chez elle, celui-ci ainsi que sa femme furent l'objet de menaces téléphoniques au cas où ils seraient emmenés à s'exprimer publiquement. Ce qui incita LMH à s'abstenir de quelconques publications à ce sujet. Richard Dolan apparaît aussi sur la vidéo.
Pour résumé sa carrière d'après ce que nous avons pu retranscrire de l'interview, il travailla pour l'US Army puis transféré au « Signal Training Center » dans l'Est des États Unis vers 1958 où il termina 3ém de sa promotion puis instructeur.

Puis un jour, son chef lui proposa un poste beaucoup mieux rémunéré avec de grandes responsabilités. Il fut sous les ordres du responsable de la CIA de la Cote-Est des USA et obtint sa carte ainsi qu'une deuxième identité. Leurs ordres ne venaient ni du Pentagone ni de la CIA.

Il travailla ensuite sur le Projet Blue Book  qu'il trouvait lui-même incohérent, notamment lorsqu'on leur demandé d'inventer des cas d'observations d'ovnis aux USA ainsi qu'en Italie par exemple dans le but de désinformer l'opinion. On leur ordonna de livrer à chaque fois l'explication du Ballon Météo ou autre.
Il raconte notamment avoir du prêté serment de ne jamais rien dévoiler. La durée est de 40+15 ans, soit la fin de validité du serment en 2010.

Toutes les infos recueillies sont directement transférées vers Washington et il raconte que le président Dwight David Eisenhower était très curieux vis-à-vis du phénomène ovni.

Le vieil homme évoque le fameux MJ-12 avec qui ils n'ont jamais communiqué sur le sujet des ovnis et son supérieur lui aurait même déclaré que le président n'avait aucun contrôle sur le cet organe occulte.
Il fut emmené dans la Zone 51 où il témoigne avoir observé plusieurs sortes de garages avec des soucoupes, dont une qui semblait s'être crashée.
Il y aurait eu deux survivants extraterrestres de Roswell ainsi que d'autres issus de différents crashes, et de types orientaux. Leur peau n'était pas d'apparence humaine ainsi que la forme et le volume de leur visage. Ils étaient pourvus d'un nez et d'une boite crânienne plus petite.
Les matériaux de ces soucoupes de formes totalement différentes étaient constitués de matériaux extrêmement lourds et leur mode de propulsion était l'antigravité. Il raconte enfin avoir vu l'avion U2 sur la base.

Source
Theepochtimes
Traduction en français par Ovnis-Direct

Comme dirait Carl Sagan " des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires " et je reste personnellement toujours dans le trouble face à de tels témoignages qu'il est extrêmement difficile de valider à 100%. Ces termes de « MJ 13 », « Zone 51 », « Roswell » et « Corps d'humanoïdes » me gênent à chaque fois… Je reste ouvert néanmoins….