Confessions sur les ovnis d’un ancien enquêteur du gouvernement britannique

Publié le 20/01/2018

Un enquêteur, qui a consacré des années à l’étude du phénomène OVNI pour le ministère de la Défense (MoD), a récemment accordé une interview exclusive au média Express.co.uk dans laquelle il évoque les intelligences extraterrestres ainsi que son approche du phénomène Ovni.


Nick Pope, qui a travaillé pour le ministère de la Défense britannique de 1985 à 2006, et entre 1991 et 1994, a mené des enquêtes approfondies sur le phénomène ovni et sur la question de savoir s’il représentait une menace pour la sécurité nationale.
 
Le projet a été fermé en concluant qu'il n'y avait aucune de menace.
 
Aujourd’hui basé aux États-Unis, M. Pope réalise de nombreuses conférences sur les ovnis à travers le monde.
 
Il a livré son avis au sujet de l'existence d’une intelligence extraterrestre sur Terre.
 
Pendant des années, certains ont prétendu que le gouvernement américain, et peut-être d'autres États, avait rencontré des extraterrestres en visite sur notre terre et leur avaient permis d'œuvrer en secret depuis des bases souterraines cachées, d'où ils faisaient des recherches sur notre planète.
 
En retour, le gouvernement bénéficierait de leur technologie.
 
Parmi les personnalités les plus connues, on compte Edgar Mitchell, astronaute de la NASA, et Paul Hellyer, ancien ministre canadien de la Défense.


Le média Express.co.uk a demandé à Nick Pope de clarifier sa vision au sujet de cette théorie.
 
L'homme de 52 ans révèle être convaincu que les extraterrestres existaient quelque part dans l'Univers.
 
Il déclare n’avoir aucune preuve que les extraterrestres vivent secrètement dans des bunkers top secret et travaillant avec les gouvernements mondiaux.
 
Scientifiquement, il n'est pas convaincu du fait que les extraterrestres aient même pu arriver sur Terre.
 
M. Pope a déclaré : « Je ne crois pas aux théories du complot qui disent que les extraterrestres sont déjà sur Terre et qu'ils travaillent secrètement avec divers gouvernements. »
 
« Selon lui, si des ovnis arrivaient en provenance d'autres planètes, alors il ne s’agirait que de sondes automatisées ou d’engins contrôlés par une intelligence artificielle »
, a-t-il ajouté.
 
M. Pope a été interviewé à la suite des révélations du mois dernier selon lesquelles le département de la Défense des États-Unis s'était engagé dans un projet top secret d’examen d’une menace potentielle d’ovnis de 2007 à 2012.
 
Les États-Unis avaient précédemment nié tout intérêt pour les ovnis depuis les années 1960, mais le Pentagone a confirmé l'existence du Programme avancé d'identification des menaces aériennes (AATIP).
 
M. Pope a déclaré : « Comme la plupart des gens qui s'intéressent au phénomène OVNI, j'ai soigneusement analysé les récentes révélations concernant le projet ovni du Pentagone. »
 
« Il s’agit sans doute d’un fait majeur et le gouvernement américain a toujours déclaré n'avoir aucun intérêt pour les ovnis ».
 
« Nous connaissons à présent leur intérêt officiel pour le sujet et que les observations d’ovnis faisaient l'objet d'une enquête. »
 
« De plus, le projet AATIP du Pentagone avait amassé des preuves intrigantes : des témoignages de militaires, des vidéos de jets militaires chassant des objets non identifiés, des alliages et d'autres matériaux supposés provenir d'incidents liés à des ovnis. »

 
Pope prétend que certaines des personnes impliquées dans ce projet du Pentagone en étaient venues à croire qu'un certain nombre de ces objets non identifiés étaient d'origine extraterrestre. 


M. Pope a ajouté : « Ceci pose un gros problème et devrait conduire à un recadrage du débat sur les ovnis ».
 
« A bien des égards, l'AATIP n'était pas tant différent du projet ovni du gouvernement britannique, que j'ai mené dans les années 90. Nous avions aussi de nombreux cas impliquant des témoins militaires et possédions des photos et des vidéos prises à l'aide de fusées RAF. Nous avons bien évidemment discuté de la possibilité que certaines de ces observations pouvaient être d'origine extraterrestre. »
 
« Je ne peux exclure cette possibilité et j'aimerais que ce soit vrai : le monde serait beaucoup plus intéressant avec les extraterrestres. »
 
« Cependant, malgré le fait que j’ai été face à des preuves intrigantes, je n'ai pas encore eu en ma possession de preuve définitive. »
 
« Bien que je sois certain que la vie existe ailleurs dans l'univers, j’ignore si nous sommes visités. »
 
« Si nous le sommes, alors je pense que nous avons affaire à des sondes automatisées, ou des engins exploités par une sorte d'intelligence artificielle. »

 
Selon Nick Pope, « Même s'il existe des extraterrestres faits de chair et de sang quelque part, le rayonnement cosmique et le temps immense nécessaire pour parcourir les distances interstellaires excluent probablement les formes de vie biologiques pouvant réaliser de tels voyages, à moins de contourner la barrière absolue de la vitesse de la lumière. »
 
Selon M. Pope, « des concepts tels que la déformation de l'espace-temps ou l'utilisation de trous de ver "sont de la science-fiction et non de la science, donc si nous sommes visités par des extraterrestres, alors nous traitons probablement d'intelligence artificielle. »
 
Le Média Ovnis-Direct garde tout de même ses distances vis-à-vis de cette dernière déclaration de Nick Pope dans la mesure où nous considérons les travaux de physiciens tels que Philippe Guillemant comme étant extrêmement sérieux et novateurs dans l’étude des trous de vers et de l’espace-temps. Nous vous proposons à ce propos de visionner cette vidéo extraite du Colloque de Laon :


Auteur, journaliste et personnalité de télévision, Nick Pope a été responsable du projet OVNI du gouvernement au Ministère de la Défense britannique. D'abord sceptique, ses recherches et enquêtes sur le phénomène OVNI ainsi que l'accès aux fichiers classifiés du gouvernement sur le sujet, l'ont convaincu que le phénomène mettait en évidence d'importantes questions de défense et de sécurité nationale, en particulier lorsque les témoins étaient des pilotes militaires ou lorsque des OVNIS furent suivis sur le radar.

Tout en travaillant sur le projet OVNI de la Défense, Nick Pope s'est également penché sur les enlèvements extraterrestres, les crop circles, les mutilations animales, la visualisation à distance et les fantômes. Il est maintenant reconnu comme une sommité sur les ovnis, les théories de l'inexpliqué et celles du complot. Il fait un important travail dans les médias, des conférences partout dans le monde et est intervenu en tant que présentateur, consultant ou contributeur dans de nombreuses émissions de télévision et de radio.