Communiqué du CEFAA chilien sur le dossier ovni

Publié le 03/07/2014



Santiago, 1er juillet 2014 (Reuters) - Des scientifiques du Comité d’étude des phénomènes aériens anormaux (CEFAA), liée à la direction générale de l'aéronautique civile du Chili, déclarent dans une note interne en date d’avril 2013, avoir capturé une image d’ovni, selon un communiqué du mardi 1er juillet 2014.
 
Le CEFAA, organisme officiel de l'État dont est en charge l’ancien générale Bermudez, a pour mission de recueillir, analyser et étudier scientifiquement tous les rapports.
 
Le comité d’étude est composé d’ingénieurs, astronomes, météorologues, docteurs en physique, chimistes, contrôleurs de la circulation aérienne, pilotes et il peut arriver que la police judiciaire ou les forces armées soient aussi consultées.
 
Après une année de concertation et d’études du phénomène ovni par des scientifiques de haut niveau, ils conclurent que l'observation d’avril 2013 au nord du Chili était un « objet volant non identifié » (OVNI) et qu’il ne s’agissait de rien de connu jusqu'ici », a expliqué Efe Ricardo Bermúdez, directeur de CEFAA.



« Personne ne possède de vérité, alors nous avons opté pour le partage des informations dont nous disposons », a déclaré Bermudez, qui a souligné que le Chili était « le seul pays où il y avait une totale transparence » en ce qui concerne le dossier des ovnis.
 
« Nous travaillons avec des personnes susceptibles d’observer des ovnis et qui sont généralement des pilotes de ligne et des opérateurs de radar, mais aussi avec de simples citoyens ayant par exemple capturés des images ou souhaitant tout simplement témoigner », a-t-il dit.
 
Des astronomes, chimistes, universitaires, militaires et policiers participent également aux analyses des témoignages et des images qui pour « la plupart du temps se révèlent être des oiseaux, des globes aérostatiques, sondes ou d'autres types d'objets conventionnels », a-t-il expliqué.
 
Selon le CEFAA, parmi les milliers de déclarations reçues par an, 3% des cas ne trouvent aucune explication scientifique depuis 1998.

Objet non identifié dans Collahuasi, au Chili (Photo: CEFAA)
Une des photos prises à la mine représente un disque, situé au centre du ciel clair


Par exemple, 35 travailleurs et des professionnels de la mine de Collahuasi, situés à 4300 mètres au-dessus du niveau de la mer, dans la région de Tarapaca, ont vu et photographié un disque argenté qui serait resté visible pendant environ deux heures à environ 600 mètres d'altitude, alors que la météo était parfaite, à la mi-avril 2013.
 
« Il s’agissait d’un disque d'argent, d'environ 5 à 10 mêtres de diamètre, qui effectuait des déplacements verticaux et horizontaux qu'aucun avion n’est capable de réaliser, mais qui semblait suivre un plan de vol prédéterminé », a déclaré Bermudez.

La mine de cuivre de Collahuasi est à ciel ouvert et située dans la région de Tarapacá au Chili. Elle serait la quatriéme plus grande mine de cuivre au monde. Elle est détenue à 44 % par Xstrata, à 44 % par Anglo American et à 12 % par un consortium japonais.

Notons encore une fois le rapport indirecte et symbolique entre les ovnis, les sites sensibles, l'énergie et l'écologie...

Sourceslaprovincia.es ; noticias.terra.com ; abc.es ; elsiglo.com et Traduction par Ovnis-Direct