Panel Robertson (1952-1953)



Le rapport du panel, à l'origine classé "Secret", a été déclassifié en 1966. En 1952, le NSC (National Security Council) fait part à la CIA de son souhait d'enquêter sur les Ovnis et sur leur menace éventuelle pour la sécurité nationale. "L'Office of Scientific" Intelligence (bureau du renseignement scientifique établi en 1948, collaborant avec la CIA) crée "l'Intelligence Advisory Committee" (un genre de comité consultatif du renseignement) dont le rôle est de coordonner l'établissement de priorités pour la collecte et l'analyse de renseignements entre les différentes agences de renseignements. Les avis de ce panel sont rendus dans le rapport de la " Commission Robertson " dont les réunions secrètes démarrent dès le 13 janvier 1953. Selon le rapport, le phénomène Ovni ne représente aucun danger militaire ou scientifique puis : " le fait que l'on insiste continuellement sur ces phénomènes constitue une menace pour l'ordre public ".  Ils ajoutent : " La Commission a eu connaissance de l'existence de groupes comme les " Enquêteurs civils sur les soucoupes volantes " de Los Angeles et "l'Organisation pour les recherches sur les phénomènes aériens" du Wisconsin (APRO).

Nous pensons que de telles organisations doivent être surveillées en raison de leur grande influence sur l'opinion publique si des observations se produisaient à grande échelle.

L'apparente irresponsabilité et l'utilisation possible de tels groupes dans des buts subversifs ne doivent pas être sous-estimées ", et que " rien ne prouve que les phénomènes devrait faire envisager une révision des idées scientifiques actuelles ".

Une fois ses conclusions rendues, la commission fut dissoute dans le mois qui avait vu sa naissance. Le NavPIC (Naval Photographic Interpretation Center, dépendant de l'US Navy) fut aussi dissout ainsi que leurs conclusions à propos du film de Tremonton, le remplaçant par le NPIC (National Photographic Interpretation Center) cette fois dépendant de la CIA.

La Commission Robertson est constituée des membres suivants :

Dr.H.P. Robertson, physicien de renommée internationale du California Institute of Technologie.
Dr. Luis Alvarez, physique et radar, prix Nobel en 1968.
Dr. Llyod Berkner, géophysique.
Dr Samuel Goudsmit, structure atomique et astrophysique, directeur du Brookhaven National Laboratory.
Dr. Thornton Page, astronomie et astrophysique, directeur du Johns Hopkins'Operations Research Office).

Leurs liens avec l'Armée n'offraient pas de garantie de totale partialité sur le sujet Ovni.
Les conclusions du panel auraient été préparées avant même que les scientifiques ne se rencontrent pour étudier le sujet.

Hynek, alors consultant de l'USAF dit : " j'étais membre associé du panel. Or, je ne fus pas invité à participer à toutes les séances. J'étais mécontent de ce que je considérais comme un examen des plus superficiels des données et de l'état d'esprit du panel, caractérisé par un manque de curiosité et de désir de creuser le sujet. "// Thornton Page avoua même des années plus tard que la commission " tendait à ignorer le pourcentage de 5 à 10% de rapports d'Ovnis hautement crédibles qui n'avaient toujours pas reçu d'explication". "Au cours de notre séance privée, le Dr Robertson nous informa de l'objectif à remplir : réduire l'inquiétude du public et démontrer que les rapports d'Ovnis sont explicables par des renseignements conventionnels. "

Lloyd Berkner qui a participé à la Commission Robertson avec Vannevard Bush va signer les conclusions du rapport avant que la Commission ne commence son travail.
En 1957 et 1958, Einsenhower crée un groupe intitulé « National security council » où étaient fournies les véritables recherches et analyses. Berkner leur remettait tous les rapports de la Commission Robertson et se servait en même temps de la Commission Robertson pour faire de la désinformation.


Le film de Tremonton (1952)

NOTE D'INFORMATION N°2 - 4. 2 juillet 1952 (Tremonton, Utah - Observation de type 1)

Le 2 juillet 1952, Delbert Newhouse et sa famille étaient en voiture sur la route State Highway 30, 12 kilomètres au nord de Tremonton, Utah, et remarquèrent 10 à 12 objets "se pressant en formation grossière" au-dessus d'eux. Monsieur Newhouse, Chief Warrant Officer de la Marine, avec 2 200 heures comme photographe, filma des objets au moyen d'une caméra portative de 16mm, équipée d'un téléobjectif. Comme il était en train de les filmer, l'un fit demi-tour et partit dans la direction opposée à celle du reste du groupe. On n'entendait aucun son et on n'observa aucune traînée. Le film fut envoyé au supérieur de Newhouse qui l'envoya de même au Projet Blue Book. Cet organisme conclut que les objets observés ne pouvaient pas être ni des avions, ni des ballons et que c'était probablement une bande d'oiseaux. Le film fut alors envoyé au Naval Photographic Interpretation Laboratory (ou NavPIC où les spécialistes l'étudièrent image par image et déclarèrent que les objets n'étaient ni des avions, ni des oiseaux, sous-entendant par là que c'était des appareils extra-terrestres.

A cette époque la commission Robertson était créée et le film et ses interprétations furent étudiés par le groupe. Dans leur résumé, ils citèrent 11 raisons qui infirmaient pour eux l'hypothèse d'appareils extra-terrestres et confirmaient plus probablement l'hypothèse des oiseaux. Bien que l'on ne 0possède aucune information sur la réflectivité des oiseaux, ils notèrent que le mouvement, la taille et la brillance observée, suggéraient fortement cette explication, et que si des tests ultérieurs étaient menés, cette explication serait probablement confirmée. Faisant état de leur manque de ressources, ils ne recommandèrent pas des investigations ultérieures et déclarèrent que "les preuves sont à fournir par l'observateur, pas par celui qui explique l'observation."

En 1956, Robert M.L. Baker examina les films pour le compte de Douglas Aircraft Corporation, et conclut que deux phénomènes se produisant au même moment pouvaient peut-être avoir généré ces objets, bien qu'aucune solution définitive ne puisse être déterminée. Le cas fut examiné encore une fois, pendant l'étude Condon, avec un investigateur présentant les arguments pour ou contre l'hypothèse des oiseaux et concluant que "ces observations sont une évidence flagrante que les films de Tremonton montrent des oiseaux... Je considère maintenant que les objets sont identifiés."

(...)

CENTRE NATIONAL D'ETUDES SPATIALES
Groupe d'Etudes des Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés
Toulouse, le 2 avril 1981
N° 097 CT/GEPAN 
  • Lettre de la CIA communiquant le rapport le 12 Mars 1953
  • 1ère page du rapport datée du 17 Janvier 1953