Comment la terre est-elle sous influence exogène ?

Les éléments probants accumulés depuis des décennies nous indiquent qu’une intelligence extérieure à notre spectre de conscience interagit avec l’humanité.
 
Il semblerait que ces entités exogènes aient un libre accès à notre psychisme en sachant tout de nous.
 
Des chercheurs comme Philippe Guillemant ont intégré l’"Information" à l’équation de ce fabuleux mystère apportant un éclairage scientifique sur le phénomène Ovni, entre autres.
 
L’étude de nombreux cas de rencontres rapprochés (RR3 et RR4) démontre de manière flagrante que ces entités puisent dans notre psychisme, nos représentations et archétypes pour se manifester à nous.
 
La conscience exogène se connecterait avec la conscience d'un témoin humain et utiliserait son "matériel psychique" pour se manifester à lui. C'est ce que des chercheurs appellent "l'intrication psychique", impliquant des états modifiés de conscience chez le témoin.

influence exogene

Jung, archétype du Soi et phénomène Ovni
 
Un des pionniers de la psychanalyse, C.G. Jung, a défendu le point de vue de la création mythique dans son livre intitulé « Un mythe moderne, des signes du ciel », publié en 1961.
 
Pour Jung, le mythe, les symboles, et l’inconscient, sont des réalités qui sont en relation directe avec les manifestations du phénomène ovni.
 
Lorsque Jung entreprit son étude sur les ovnis, le terme ovni n’existait pas, et il n’était encore question, à l’époque, que de soucoupes volantes.
 
Jung considérait par exemple que le cercle était l’un des plus puissants archétypes de l’inconscient collectif, et les soucoupes volantes ayant incontestablement une forme circulaire représenteraient donc une variante moderne de cet archétype.


Dans la lignée des travaux de Jung sur l’inconscient collectif, rappelons que le Soi est un concept qui regroupe le conscient et l'inconscient : inconscient personnel et inconscient collectif. Si le moi désigne la perception consciente, le Soi englobe l’inconscient psychique et le moi. Le moi ne constitue que la partie éclairée et incarnée du Soi.
 
N’est-il donc par envisageable que ces entités exogènes puisent dans notre Soi individuel/collectif pour se montrer sous des différentes formes ? (Ovnis et entités de formes différentes…).


Cela pourrait par exemple expliquer la diversité des manifestations d’hommes en noir ou de cryptides. Rappelons-nous du cas de Point Pleasant enquêté par John Keel.
 
Il faut savoir que ces énigmatiques personnages (MIB) se présentent aléatoirement aux  témoins après une observation d'ovni en sachant tout d'eux, au point que certains ont cru avoir affaire à des agents du gouvernement. On leur prête des apparences quasi humaines et diverses anomalies morphologiques…, comme s’ils n’étaient, physiquement, pas totalement aboutis et qu’ils demeuraient le fruit d’une expérience onirique.


Je privilégie l’hypothèse citée précédemment à celle d’êtres hybrides issus de manipulations génétiques humaines ou Aliens. Des sujets comme celui des hommes en noir, ou par exemple les observations d’êtres velus à proximité de lieu d’observations d’ovnis, ont longtemps été ignoré par des chercheurs matérialistes du fait qu'ils avaient du mal a expliquer certains aspects qui leur échappés. La dimension psychique a trop longtemps été ignorée.

Spéculons sur une théorie Ovnienne... Quelles seraient les intentions de ces visiteurs ?
 
A supposer que ces entités exogènes proviennent d’un autre système solaire ou d’une autre dimension, peu importe, on est d’accord pour envisager le fait qu’elles maitrisent des lois physiques extrêmement évoluées.


Prenons l’exemple du film "Interstellar" de Christopher Nolan. C’est-à-dire que les entités exogènes se logeraient dans "le vrai temps", soit "l’éternel présent" d’où ils observeraient notre monde en quatre dimensions. « Ils se trouveraient donc derrière la Bibliothèque ».
 
Depuis cet espace, ils auraient accès à notre passé, notre présent, notre futur, ainsi qu’à la noosphère (sphère de la pensée humaine ou univers des consciences). Cette dernière notion est l’apanage des chamanes (lire le chapitre de Romuald Leterrier dans l’ouvrage "Ovnis et Conscience", où cela est parfaitement expliqué).
 
Supposons que nous sommes dans un jeu vidéo avec plusieurs scénarii possibles, et où en fonction des décisions prises par le joueur, les issues (scénarii déjà établis dans le Futur) seraient différentes.
 
On peut transposer l’exemple précèdent aux théories du physicien Philippe Guillemant qui explique que le temps n’existe pas et que le Futur est déjà établi.
 
Dans notre cas, le futur ne pourrait être modifié qu’à condition que l’humanité entreprenne un gigantesque changement de paradigme.
 
Cherchent-ils à considérablement influencer le scénario de la Terre tout en respectant le droit d’ingérence interplanétaire ?


Arguments en faveur de la non-ingérence interplanétaire
 
ILS ne sembleraient pas vouloir laisser de preuves concrètes et inéluctables de leur présence sur terre. Sinon ils apparaîtraient tout simplement sur les champs Élysée, Time Square, ou durant le JT de TF1 par exemple, et nous aurions depuis très longtemps déjà pris collectivement connaissance de leur existence. Ce qui n’est pas le cas.
 
Toutes leurs manifestations semblent parfaitement maitrisées.
 
ILS s’arrangent toujours pour laisser un minimum de traces afin que l’on ne puisse pas prouver leur présence sur terre de manière définitive.
 
On remarque que les observations se perfectionnent en même temps que notre évolution technologique, c’est-à-dire qu’ils déguisent de mieux en mieux leurs apparitions pour ne pas se faire capter par nos caméras et engins sophistiqués. C’est pour ces raisons que vous ne trouverez quasiment jamais de parfaite vidéo d’ovni. Ils brouillent volontairement leurs manifestations.


Rappelons-nous que durant la vague de 1954, les observations d’ovnis étaient quotidiennes, plus ostentatoires, principalement en journée, et l’on comptait de nombreux atterrissages (RR3 par exemple). Ce qui n’est quasiment plus le cas de nos jours où les observations sont majoritairement nocturnes et plus discrètes en terme de comportement.
 
L’explication serait que la démonstration de leur existence était véritablement plus compliquée du point de vue humain, dans les années 50, et qu'ils étaient certains de ne courir aucun risque de se faire capter à ce niveau.
 
Il n’existait ni smartphones, ni internet, ni aucune autre technologie capable de mettre en lumière ces ovnis, sauf les articles quotidiens de journaux qui évoquaient les témoignages étranges que l’on connait… Ils ne couraient aucun risque de se faire prendre au jeu.
 
Certains diront qu’ils nous préparent ou nous testent, théorie que je ne partage pas pour le moment bien que cela alimente plus facilement certains fantasmes humains.


Quelles seraient leurs motivations ?
 
S’intéressent-ils vraiment à l’espèce humaine ou plutôt à la terre (Gaia) avec la crainte de répercussions atomiques et autres pollutions dans la Galaxie ? Ont-ils peut-être peur pour leur propre civilisation et écosystème ? Ce ne sont que des spéculations…
 
D’où la recrudescence des observations d’ovnis depuis l’explosion de la première bombe atomique dans les années 40, notamment près des sites dits sensibles.
 
De nombreux témoins évoquent des visions d’apocalypse lors des RR3 ou RR4 au point de développer une sensibilité accrue à leur environnement. La conscience des "experiencers" est souvent marquée de manière notoire, suite à des rencontres rapprochées du troisième ou quatrième type (plus rares que les RR1 et RR2).


Comment percer le mystère ?
 
Les enjeux de la recherche Ovni actuelle paraissent demeurer dans l'étude de la VISION à DISTANCE, la TÉLÉPATHIE, les NDE ou la CLAIRVOYANCE car ces domaines tiennent compte des aspects relatifs à la conscience, à la noosphère et à la physique de l’information : la physique de la conscience.

[Si on se réfère à la voyance ancestrale, elle confirme que notre avenir est déjà programmé (et pourquoi pas celui du Soi) et qu'un libre arbitre subsiste systématiquement.]
 
L’objectif de ces recherches serait de comprendre les mécanismes d’interactions entre le phénomène Ovni (ou le facteur exogène) et nous. Comment cette intrication psychique se produit-elle ?
 
Mais cela n'attrait-il pas aussi à la SPIRITUALITÉ ? Cette dernière n'est-elle pas finalement la clef de voûte ? (Concept que les chamanes ont déjà intégré…).


Vers un nouveau paradigme ?
 
Notre société capitaliste, matérialiste et post-industrielle, ne nous a-t-elle pas finalement orientées vers le productivisme, l’individualisme et la consommation au détriment de l’écologie, la spiritualité (qu’il faut distinguer de la religion) et donc l’Humain. Ne devrions-nous pas reconsidérer notre rapport à l’environnement ?
 
Malgré les nombreuses alertes face auxquelles nous restons sourds, il semble impératif de devoir considérablement élargir notre champ de conscience et changer de paradigme. Et ceci, afin d’entrevoir une issue au sombre scénario qui semblerait s’imposer à nous.
 
En reconnectant l’Homme à la nature, certains sont en droit d’espérer que des royaumes jusqu’à présent invisibles s’ouvrent à nous et que l’Humanité retrouve sa place…
 

Nagib KARY
(Responsable du média Ovnis-Direct)