Barhöfft : Des témoins observent une bataille d’ovnis et tombent malades, en 1665


Le média Theepochtimes revient sur un cas qui s'est produit le 8 avril 1665, autour de 14 heures, lorsque les pêcheurs ancrés près de Barhöfft (anciennement située en Suède et actuellement en Allemagne) ont rapporté avoir vu des navires dans le ciel s’engager dans un combat aérien... Après la bataille, un objet sombre a continué de planer dans le ciel.

À droite: une gravure de 1680 accompagnant une description, par Erasmus Francisci, d’une bataille entre des vaisseaux dans le ciel dont on dit qu’elle a pris place en 1665. Le Fond: texte et image tirés de An Illustrated Description of the Miraculous Stralsund Air-wars and Ship-battles, 1665. (Epoch Times web)

Le 8 avril 1665, autour de 14 h, des pêcheurs ayant mouillé l’ancre près de Barhöfft (à cette époque, il s’agissait d’une ville de Suède, mais maintenant elle est sur le territoire allemand) ont rapporté avoir vu des bateaux qui s’affrontaient dans les cieux. Après la bataille, un objet sombre a plané dans le ciel.

"Après un moment, un objet rond et plat est sorti du ciel, on aurait dit une assiette ressemblant à un immense chapeau d’homme… Sa couleur était celle d’une lune s’assombrissant et cela planait juste au-dessus de l’église de St-Nicolai. À cet endroit, il est resté stationnaire jusqu’au soir. Les pêcheurs, inquiets à mort, ne voulant pas regarder plus longtemps ce spectacle, se couvrirent le visage de leurs mains. Pendant les jours qui ont suivi, ils ont eu des nausées avec des tremblements dans tout le corps et de la douleur à la tête ainsi que dans les membres.Plusieurs savants ont réfléchi longuement à ce sujet», écrit Erasmus Francisci dans Der wunder-reiche Ueberzug unserer Nider-Welt/Oder Erd-umgebende en 1689. Francisci a colligé les comptes rendus de 1665 relatant les évènements. Les «savants» qui ont considéré les évènements et les symptômes n’ont pas pu en trouver la cause."

"Les pêcheurs pouvaient voir les mats brisés de la flotte du sud ainsi qu’un homme vêtu de brun, avec son chapeau sous le bras et son bras gauche le long de son corps."



En juin 2015, dans le numéro 22 du magazine EdgeScience, Chris Aubeck et Martin Shough publient les détails de leur investigation des évènements. Aubeck est un auteur prolifique sur le sujet des ovnis comme objet d’histoire culturelle, ainsi que le fondateur de la société historique Magonia Exchange, un projet d’archives internationales. Shough est un chercheur associé pour le National Reporting Center on Anomalous Phenomena (NARCAP).


Une Fata Morgana au large de la côte est de l’Australie dans lequel on semble voir un engin flotter au-dessus de l’horizon, le 26 août 2012.
(Timpaananen/Wikimedia Commons)

Aubeck et Shough ont examiné diverses explications possibles pour ce phénomène. Ils ont éliminé certains phénomènes célestes. La position du soleil qui est décrite dans les comptes rendus écarterait la possibilité d’un halo de glace, par exemple.

Aurait-il pu s’agir d’un mirage?

Une Fata Morgana est un genre de mirage qui apparaît juste au-dessus de l’horizon, lorsque le bon nombre de couches thermiques est présent dans l’air. Ce mirage bouge constamment et peut parfois donner l’impression que des bateaux flottent dans le ciel juste au-dessus de l’horizon. Les évènements de 1665 ont été décrits comme se passant plus haut dans le ciel que de l’endroit où une Fata Morgana aurait pu apparaître. Un mirage ne pourrait pas non plus expliquer l’objet en forme d’assiette ou de chapeau qu’on a décrit comme étant resté suspendu jusque dans la soirée, parce que les Fata Morgana ne demeurent pas stables pendant aussi longtemps.

Est-ce qu’il aurait pu s’agir d’une volée d’oiseaux

La «bataille» semble avoir démarré sous l’apparence d’une volée d’oiseaux. Aubeck et Shough résument les comptes rendus: «Une large volée d’oiseaux est apparue dans les cieux. Après s’être déplacés à l’unisson pendant un certain temps, les oiseaux ont formé une forme ressemblant à un “long corridor dans une maison”. Cette forme est devenue un navire de guerre qui a semblé approcher et venir du nord, suivi d’un nombre incalculable d’autres vaisseaux. Ensuite, un autre groupe de larges bateaux arriva du sud, en direction nord-est. Feu et fumée s’ensuivirent lorsque les deux navires principaux se sont envoyé des boulets de canon en direction l’un de l’autre, terrifiant les pêcheurs qui se trouvaient dessous. Le bateau qui arrivait du nord a battu en retraite, est revenu et s’est ensuite dirigé vers le sud. Deux autres escadrons sont ensuite apparus en provenance de l’ouest et de l’est avec de plus petits bateaux. Lorsque la fumée s’est dissipée, les pêcheurs pouvaient voir les mats brisés de la flotte du sud ainsi qu’un homme vêtu de brun, avec son chapeau sous le bras et son bras gauche le long de son corps, qui regardait son équipage travailler et courir.»

Une volée inhabituellement large d’étourneaux pourrait avoir eu l’apparence d’une telle scène, racontent Aubeck et Shough. Les volées d’oiseaux se fondent parfois ensemble pour former des masses bien définies qui se déplacent en motifs avant de se poser. Peut-être qu’au printemps 1665, par une météo inhabituelle, un nombre d’étourneaux plus grand que par les autres années a été forcé de se déplacer vers l’ouest de la mer Baltique pour se reproduire.

Une nuée d’étourneaux
(Walter Baxter/Wikimedia Commons)


Une volée d’oiseaux ne pourrait quand même pas expliquer l’objet sombre qui est resté dans le ciel jusqu’à la nuit tombante. Est-il possible que deux phénomènes inhabituels se soient déroulés en même temps, un produisant une scène de bataille et l’autre un mystérieux objet planant dans le ciel?

Aubeck et Shough disent qu’il s’agit d’un «cas remarquable – vraisemblable ou pas – qui devrait être considéré comme un des premiers cas d’observation de “soucoupe volante” de l’histoire».


Dans l’édition de juin 2015 le magazine EdgeScience, Chris et Martin Aubeck Shough détaillent leurs enquêtes sur l'événement.


Il est important de ne pas caricaturer cette "bataille d’ovnis" comme un affrontement entre des civilisations différentes, au-dessus du ciel de Barhöfft. Il faut savoir que le phénomène a tendance à manipuler notre réalité pour impacter nos consciences, dans un but bien précis. Il pourrait s'agir d'une "réalité-écran" qui présente une démonstration de force. Mais dans quel but ?