Cas Valentich (21 octobre 1978)


L'affaire Frederik Valentich se déroula le 21 octobre 1978, le long des côtes australiennes.

Le 21 octobre 1978, à 18h19, Frederik Valentich, jeune pilote âgé de 20 ans, décolle de l'aéroport de Moorabbin près de Melbourne (Australie) à bord d'un Cessna 182 en espérant tout simplement faire un aller-retour jusqu'à King Island situé à 240 km.

À 19h06, alors qu'il commence à survoler la mer, il contacte la tour de contrôle de Melbourne afin de savoir si un autre appareil vole dans la même zone que lui. Le contrôleur lui répond que non, mais Valentich dit apercevoir un appareil qu'il n'identifie pas. 
Il décrit au contrôleur un aéronef en train de voler près de lui et dont il évalue l'altitude à 1 500 mètres, avec une forme "allongée", "plutôt métallique" et "émettant une puissante lumière verte". Valentich prévient à la tour de contrôle que l'objet évolue de plus en plus près de lui à une vitesse prodigieuse.

À 19h12, Valentich affirme au contrôleur que "ce n'est pas un avion". Soudain, un étrange bruit de grincement métallique couvrit la voix de Valentich et la communication fut coupée.

Dès 19h28, la Royal Australian Air Force envoya des avions de reconnaissance dans la zone.
Les recherches continuèrent jusqu'au 25 octobre, mais on ne retrouva jamais le corps de Valentich, ni le moindre débris pouvant provenir de l'appareil ; de même la balise de détresse de l'appareil ne fut jamais activée.

Plusieurs semaines après l'incident, un témoin se manifesta et affirma avoir aperçu un petit avion de tourisme "suivi" par une étrange lumière verte survolant la mer le 21 octobre 1978. L'homme chassait le lapin en compagnie d'un de ses neveux et de deux de ses nièces du côté de cap Otway (prés du lieu du dernier contact radio de Valentich).

A ce jour, aucune preuve matérielle de sa mort a pu être apportée et Frederik Valentich est toujours officiellement considéré comme "porté disparu".

A noter que la météo du 21 octobre 1978 était parfaitement claire et dégagée, ce qui rend la thèse d'une perte d'orientation très improbable.

Thèses

Les autorités australiennes évoquèrent la possibilité que Valentich ait pu être désorienté pour une raison inconnue, en ayant confondu les reflets de son propre avion dans la mer avec l'étrange apparition qu'il décrivit au contrôleur et s'abîme dans l'océan.

L'intérêt manifeste que Frederik Valentich présentait pour le phénomène OVNI (il assista à plusieurs conférences sur le sujet à la base militaire de Sale) a pu modifier son interprétation d'un phénomène parfaitement naturel.