Cas inédit : Mystérieuse alerte sur la base aérienne d’Edwards en 1965

Nous vous présentons un cas ufologique de grande envergure et mis en évidence pour la première fois, dans son intégralité, dans le monde francophone.

Le 7 octobre 1965, des rapports indiquent qu’une douzaine d’ovnis lumineux ont été repérés au-dessus de la base Edwards de l’Air Force, au point qu’un avion de chasse F-106A de George AFB à Victorville en Californie, a dû décoller de sa base pour une mission de reconnaissance aérienne.
 
Le militaire en service, Darryl Clark (Capt. 329e Fighter Interceptor Squadron (FIS)), déclare dans un communiqué :
 
« J’ai saisi les jumelles pour espérer avoir une meilleure vue de ce qui se passait. L’ovni était situé à environ 10 miles au nord-ouest de ma position lors de la première observation. L’objet a continué vers le Sud jusqu'à ce qu'il se trouve presque à l'ouest de ma position. Ensuite, il a entrepris un virage à 90 degrés, tourné à droite et commencé à monter entre 45 degrés et 50 degrés d’angle. Tout ce que je pouvais observer était la lumière pulsante (non rotatif), qui semblait être un petit nuage poussé par un véhicule que je ne pouvais voir... »




L'ovni aurait continué à grimper avant que Clark ne le perde de vu.

Les ovnis se seraient ensuite déplacés en très basse altitude et au-dessus d'une piste militaire ultrasécurisée.

C'est alors que Force aérienne a envoyée plusieurs chasseurs dont les armes ont été désactivées.

L'intégralité de l'incident a été en outre documenté grâce à des rapports écrits, des images de radars, et des cassettes audio faites par le personnel de la Force aérienne qui se sentait menacé.

Quarante heures d'enregistrements ont été réalisées (enregistrements à partir d'au moins huit lieux différents et concernant ces événements qui durèrent cinq heures). Toutefois, seulement six heures de bandes ont été déclassifiées.

Ces enregistrements posent de nombreuses interrogations. Elles auraient été manipulées dans le but de désinformer le public, avec de nombreux passages brouillés.


Le Major Struble, du "Los Angeles Air Defense Sector", une division d'ARADCOM (Armée Air Defense Command), serait responsable de la falsification de ces enregistrements, selon le document suivant.


En résumé, 17 pages de documents issus du Projet Blue Book existent et certains extraits d’enregistrements semblent avoir été coupés.
 
Concernant l'incident de la Base Edwards, le Projet Blue Book a conclu qu’ « il n'y a pas de preuves indiquant que les observations classées comme « non identifiées » sont des véhicules extraterrestres. ».

L'événement demeure important du fait que les témoins soient des militaires extrêmement qualifiés et que les observations furent de grande ampleur. Il ne fait aucun doute qu'ils ont observé quelque chose.


Notons que cet incident est très peu relaté et quasiment peu connu.

La transcription de l’enregistrement audio montre à quel point les armes nucléaires présentes à bord des six avions F-106A rencontraient des défaillances notoires. Cela ressort clairement dans la transcription de l'enregistrement.


Les documents du projet Blue Book indiquent les coordonnées et photos prises par le radar de périmètre ont été capturées au-dessus de San Pedro. Source : NICAP

Documents du Projet Blue Book

Voici la correspondance écrite au sujet de la detection Radar de la région d’Edwards.

Voici le fichier PDF qui contient tous les documents du Projet Blue Book redimensionnés.


Sources :