Cas de survol de site sensible par un triangle en 1994 dans l’Indiana

 

Un témoin de l’Indiana, près de la ville de Clinton, est récemment revenu sur son stupéfiant témoignage en date de 1994. Il a observé un ovni en forme de triangle qui se déplaçait au-dessus d’une installation sensible du gouvernement alors qu'il effectuait des travaux de sécurité au Newport Chemical Depot (affaire 66660 du Mutual UFO Network).
 
Le témoin a déclaré qu'il était en train de patrouiller sur le site du « Chemical Depot Newport » avec un collègue à lui aux environs de 2 heures du matin en septembre 1994, lorsque l'étrange objet a été aperçu.
 
« Nous nous étions arrêtés pour analyser une clôture » a déclaré le témoin. « J’ai remarqué une faible lumière située juste au-dessus du sol et de la ligne de l'arbre. Nous sommes restés dans le véhicule et avons vu la lumière qui s’approcher de nous ».


Les deux hommes ont continué à regarder l'objet évolué dans la nuit sombre.
 
« Il faisait très sombre et on ne distinguait pas la lune. On ne pouvait même pas voir notre main devant notre visage… L'engin que nous avons observé possédait un globe lumineux sur chacune de ses extrémités ».
 
Soudain, l'air des lieux semblait différent.
 
« Plus l’engin s’approchait, plus l'air paraissait lourd et difficilement respirable. L’engin était plus grand et plus large à mesure qu’il avancait vers nous… Le temps passait lentement…».


Le témoin a décrit l'objet.
 
« La taille de cet objet en forme de triangle était énorme. Il mesurait 300 à 350 pieds de longueur et au moins 125 à 150 pieds de largeur. Le sommet de l’engin n’était pas en forme de dôme, mais il s’agissait plutôt d’une structure en relief avec des portails installés latéralement, comme les hublots situés sur le côté des voiliers… Le fond de l'engin ressemblait à un miroir convexe géant. »
 
 
« La luminosité était telle qu’on avait l’impression qu’il était midi lors d’une journée ensoleillée. Je ne pouvais même pas voir ma propre réflexion… »


L'engin se déplaçait très lentement et à proximité du sol.
 
« L'engin se déplaçait à la vitesse d'un escargot d'environ 5 à 7 mph. Si j’avais pu monter au-dessus du camion de patrouille, j’aurais pu atteindre et toucher l’engin avec mes mains. L'embarcation a dérivé en direction de la ligne des arbres, au sud de notre position, et nous l’avons perdu de vue ».
 
Les deux témoins ont décidé de changer d’endroit afin de continuer à observer l'objet, mais il avait disparu.
 
Le témoin explique :
 
« Quand j’ai signalé cet incident à mon patron, il m'a dit de ne le répéter à personne et que cette observation pouvait impactée ma carrière. Et que si on m’interrogeait sur cette observation, je devais leur dire que ce que j'avais vu était un engin volant à basse altitude, avec des ennuis de moteur ».
 
« Quand je lui ai dit que je savais exactement ce que j’avais vu et que j’étais un pilote breveté, et certifié par la FAA, il m'a répondu de juste fermer ma bouche et de sortir de son bureau ».

 
Vingt et un ans plus tard, le témoin veut obtenir plus de renseignements sur ce qu’il a pu observer. En plus de nommer le site, le témoin a fourni au MUFON une esquisse de ce qui a été vu ce soir-là.
 
« L'autre témoin de cette observation souhaite rester muet par peur du ridicule » affirme le témoin principal.
 
L’enquêteur du MUFON, Ned Delaney, a clôturé ce cas, et classé dans la catégorie des drones inconnus.

Notons qu'il est tout de même peu envisageable que des drones aussi perfectionnés aient pu déjà voir le jour en 1994.
 
Clinton, IN (Vermillion County) est une communauté d’environ 5000 habitants.
 
Le Newport Chemical Depot était une usine de stockage de munitions de l'armée.
 
Le site de production, actuellement démantelé, est aussi connu pour avoir stocké de l’eau lourde.

La cérémonie de démantellement du Newport Chemical Depot le 17 Juin 2010. (Crédit: Wikimedia Commons)

Deux techniciens réalisent des travaux d'entretien dans une zone de Newport (NECDF) 
(Crédit: Wikimedia Commons)

Si l’on devait analyser ce cas sous plusieurs aspects, nous retiendrions certaines constantes que l’on retrouve dans des cas énoncés par des témoins militaires sur des sites nucléaires, lors par exemple du National Press Club, ou pour le cas de Golfech en France qui impliquait un civil, etc. :
 
. Survol d’une installation sensible (centrale nucléaire, site de fabrication ou de stockage d’armements) par un ovni, caractérisé par sa forme non conventionnelle, par son mode de déplacement défiant les lois de la physique actuelle, et sa luminosité hors norme.
 
. Intimidation du témoin par sa hiérarchie afin de l’inciter à ne pas s’exprimer sur son observation.
 
. Rapport entre ovni, atome et conscience.
 
. Sensation par le témoin d’une modification environnementale (composante pyschique et métaphysique).