Bob Lazar se défend 25 ans plus tard


Publié le 15/05/2014


Le journaliste d’investigation George Knapp, producteur sur KLAS TV, la chaîne de CBS, avait interviewé Bob Lazar au sujet de ses supposées missions dans la Zone 51, il y a vingt-cinq ans.

Visit NBCNews.com for breaking news, world news, and news about the economy


À la date anniversaire de cette entrevue en 2014, Knapp a convaincu Lazar de venir à Las Vegas pour discuter de la zone 51 de nouveau.

 
Il prétendit avoir travaillé sur la base appelée "Zone S-4" à Papoose Lake, à quelques minutes de Groom Lake, de décembre 1988 à 89.
 
C'est John Lear qui présenta Lazar à George Knapp. Selon les témoignages de Lazar, il devait tenter de comprendre des systèmes d'énergies et de propulsions d'engins extraterrestres.

Il aurait aussi lu des rapports évoquant la présence d'extraterrestres en ces lieux, sans en avoir jamais vu lui-même, et déclara que le gouvernement américain y conduisait un programme d'examen de soucoupes volantes en tentant d'adapter la technologie extraterrestre à ses propres fins.

Il affirma aussi avoir vu une soucoupe effectuer des essais dans le désert avec des humains à l'intérieur. Malgré un grand nombre de révélations hors du commun faites par Lazar, aucune preuve concrète ne corrobore ses affirmations.


De plus, beaucoup de spécialistes sur la question ovni et de scientifiques reconnus tels que Stanton Friedman ne croient pas aux récits de Lazar.
 
En ce qui concerne le fait qu'il ait travaillé à la Zone 51, il n'en existe aucune preuve. De même que pour ses diplômes.
 
Des éléments de ses fiches de paies montrent, d'après des enquêteurs, des indices tels que des numéros associés à un possible emploi top secret.

Récente image de google maps de la zone 51.

Selon Edgar Mitchell, les théories de Lazar sont erronées même s'il est possible qu'il ait été dans la Zone 51.
 
La CIA a déclassifié le jeudi 15 août 2013 un document sur son avion-espion U-2 dans lequel figurent plusieurs références au lieu où l'avion a effectué ses premiers essais, en l'occurrence la Zone 51.
 
Ces documents ont été publiés en réponse à la demande de Jeffrey T. Richelson, de l'association Archive de la sécurité nationale, au nom du Freedom of Information Act, la loi pour la liberté d'information.

Comme le souligne CNN, le secret de la base n'était pas très bien gardé. Une simple recherche sur Google Maps permet de la localiser.

Limité United Nuclear. (Crédit: United Nuclear)

Néanmoins aucune mention relative aux "ovnis" et aux "extraterrestres" n'existe dans les 400 pages de ce rapport.
 
Lazar déclara à ce propos qu’il s’agissait d’une minuscule étape en avant et qu’il n’était absolument pas impressionné par ces révélations. Il ajouta que la CIA reconnaitrait peut être dans les dix ans à venir l’existence de la fameuse zone « S-4 ».

Lazar affirma, lors de son interview accordée à Knapp, ne pas se soucier de savoir si quelqu’un le croyait ou pas et ne cherche pas à convaincre quiconque. Il déclara : « Écoute, je sais que ce qui s’est passé est vrai et cela ne fait aucun doute. ».
 
Lazar et son épouse gèrent actuellement un magasin d’équipement et de fournitures scientifiques dans le Michigan, appelé United Nuclear.
Source : openminds.tv et Traduction par Ovnis-Direct