Apparitions de Washington (1952)

En juillet 1952, 14 supposés engins non identifiés passèrent très bas au-dessus de la capitale fédérale Washington. Repérés par radar ils furent poursuivis par des avions de chasse. Mais chaque fois que les avions entraient dans la zone de vol des ovnis, ceux-ci disparaissaient des écrans radars de la tour de contrôle, puis réapparaissaient. La maison blanche et le Pentagone furent submergés d'appels téléphoniques et l'incident fit la une des grands journaux. À 23h40, sept échos apparaissent soudainement sur le cadran sud-ouest de l'écran, juste à l'est et un peu au sud de la base de Edwards.

La Tour Radar de Washington indique qu'ils détectent les mêmes cibles d'Edwards et qu'ils peuvent même voir un des objets dans le ciel nocturne sous la forme d'une lumière brillante orange. Les Ovnis sont également visibles par le radar au sol et observé par des membres de l'équipage d'un B-29, ainsi que par des vols commerciaux.

La base d'Andrews prévient l'ADC. Deux chasseurs nocturnes F-94 reçoivent l'ordre de décoller, mais des réparations retardent leur mission pendant plusieurs heures. Après leur décollage, les objets ont disparu et les chasseurs ré-atterrissent. Mais les Ovnis apparaissent à nouveau sur les écrans radars. Et le tour de manège continue à avoir lieu.


Devant les demandes répétées des médias et la pression croissante de l'opinion, le chef d'État-Major de l'armée, le Général Samford donna une conférence de presse au Pentagone où il déclara : " L'intérêt manifesté par l'US AIR FORCE pour ce problème résulte de l'obligation d'identifier et d'analyser de notre mieux tout objet se trouvant dans l'espace aérien américain et pouvant constituer une menace pour les États-Unis. Conformément à cette obligation, depuis 1947 nous avons reçu et analysé 1000 à 2000 notifications. Un certain nombre de ces comptes rendus représentent les témoignages d'observateurs crédibles concernant des choses relativement peu croyables, ceux sont ces observations-là que nous cherchons à expliquer actuellement. Jusqu'à présent nous ne sommes parvenus qu'à une seule conclusion ferme concernant ces dernières observations (les 14 ovnis), on ne trouve aucun élément permettant de conclure à une menace contre les États-Unis ".

La thèse des autorités pour expliquer ces apparitions était qu'il s'agissait d'une inversion de température dans le ciel.

L'année 1954 fut intense en apparitions d'Ovnis dans le monde et notamment la France qui connut sa plus grande vague cette année.
D'autres vagues moins importantes dans l'hexagone se déroulèrent le 18 juillet 1967, le 18 mars 1972, tout au long de 1974, le 31 mars 1993, en Été 1998, puis en 2001,….