300 cas d'ovnis inexpliqués au Canada sur 25 ans



Publié le 01/09/2014


En 1992, une infirmière du Winnipeg vit une rencontre du troisième type.
 
A 2 heures du matin, le 1er novembre 1992, une infirmière affirma avoir fait face à deux petites créatures ressemblant à des humains dans sa maison. Elle raconta avoir été capturé dans une sorte de hangar avec plusieurs engins spatiaux, puis voyagé autour de la Terre. Elle se retrouva ensuite chez elle ainsi que plusieurs heures écoulées sans explications.
 
Il s’agissait de l’une des 10 histoires canadiennes les plus étranges de ces 25 dernières années, figurant dans le récent rapport d'enquête canadien publié par le groupe de Winnipeg.
 
« Il y a eu environ 15 000 observations au Canada au cours des 25 dernières années, ce qui est considérable, » dit Rutkowski. « Environ 13% d'entre eux sont inexpliqués. Ainsi qu’un nombre élevé de cas de qualité signalés par les pilotes et la GRC ».




Rutkowski évoque notamment la question relative aux éventuels visiteurs extraterrestres ou les conséquences d'une sorte de tests militaires, ou autre. Il ajoute que sur 15000 cas, 2% des observations ne peuvent être expliquées, c’est-à-dire environ 300 cas.
 
Le nombre d'observations d’ovnis officiellement déclarés au Canada a augmenté de 141 rapports en 1989 et atteignant un niveau record de 1981 rapports en 2012.
Cela pourrait être dû au fait que les gens sont plus attentifs, et/ou ont plus facilement accès à Internet pour témoigner.
 
Le cas canadien le plus célèbre eut lieu en mai 1967 lorsqu’un mécanicien Stephen Michalak a affirmé avoir rencontré deux ovnis dans la forêt, près du lac Falcon. Il s’est gravement brûlé en touchant l’un des objets posés sur la terre ferme.
 
« C'est probablement le plus célèbre », a déclaré l'astronome locale Chris Rutkowski.


Michalak est décédé en 1999, et allé à l'hôpital à l’époque des faits à cause des brûlures sur sa poitrine. Il est devenu très malade, souffrant de symptômes compatibles à ceux d’une brûlure de rayonnement.
 
Les forces aériennes canadiennes avaient relevé des traces de radioactivité et le ministère canadien de la Défense nationale a jugé l'incident suspect.
 
Une fois les médias au courant, ils s'emparèrent de l'histoire et le témoin fut harcelé par les journalistes. Il décida d'écrire un livre d'une dizaine de pages.
 
La gendarmerie, l'armée, l'armée de l'air américaine et des enquêteurs se sont intéressés à cette affaire et interrogèrent Michalack.

Tout savoir sur le cas Michalak ICI.

Source : Winnipegsun et Traduction par Ovnis-Direct

Statistiques et analyse sur 25 ans d’ufologie au Canada


Publié le 17/08/2014



Un groupe de Winnipeg (capitale de la province du Manitoba, et septième ville par la population au Canada) compile des données d'observation d’ovnis et de rapports annuels diffusés au Canada. Un nouveau rapport publié par ce groupe se penche sur les données observations d'ovnis au Canada au cours des vingt-cinq dernières années.
 
Ils ont compilé les rapports depuis 1989 « dans le but de promouvoir la diffusion de l'information dans le domaine de l'ufologie. »
 
Le 15 août 2014, afin de célébrer le vingt-cinquième anniversaire du groupe, ils publièrent une édition spéciale rassemblant 14 617 rapports d'observation.
 
A noter que des explications rationnelles ont été trouvées pour environ la moitié des observations recueillies.
 
CTV News explique que « L'étude met en évidence un nombre croissant d’observations inexpliquées au cours des années, particulièrement en Colombie-Britannique et dans l'Ontario. »
 
Les villes de Toronto, Winnipeg, Vancouver et Calgary connaissent les plus grands nombres d’observations d’ovnis.

Le nombre de rapports d'observations d'ovnis au Canada a augmenté au cours des 25 dernières années.
(Crédit: ufologie recherche)

Selon les données de l'étude, 13% des observations d'ovnis signalées au cours des 25 dernières années ont été classés comme inexpliqués.


Le rapport comprend quelques-unes des observations d’ovnis les plus remarquables de ces vingt-cinq dernières années. Voici un exemple :
 
28 décembre 1991 17h40 London, Ontario.
 
Le pilote d'un avion de ligne commercial, à 33.000 pieds, a été contraint d’éviter trois objets détectés au radar de l’ATC de même si rien de  visuel n'a jamais été vu.


La plupart des observations sont des lumières dans le ciel, souvent repérés entre 10 h et minuit, et le plus souvent en juillet et août.
 
Environ 3% des rapports, soit 467 cas, étaient des rencontres rapprochées, y compris les observations et les enlèvements par des supposés extraterrestres.


SourcesCTVNEWS ; CALGARYSUN ; CANADIANUFOREPORT et Traduction par Ovnis-Direct