Affaire Mantell (1948)

Le 7 janvier 1948, un capitaine dénommé Thomas Mantell, pilote expérimenté et vétéran de la Seconde Guerre mondiale, fut retrouvé mort après s'être lancé à la poursuite d'un engin volant à bord de son avion F-51 Mustang. Il se serait évanoui à 7000 mètres d'altitude victime d'anoxémie (défaut d'oxygénation du sang). Il aurait dépassé les limites de l'atmosphère avant de tomber en piqué et s'écraser au sol. Mantell décrivait à la tour de contrôle un objet d'environ 110 mètres de diamètres se déplaçant à toute vitesse. La thèse de l'OVNI fut évidemment écartée par les autorités. Certains expliquent ce cas par un ballon Skyhook qui est un projet secret de l'armée US à l'époque. 

Le 7 janvier 1948, un objet énorme, rond et lumineux est aperçu en début d'après-midi au-dessus de Madisonville (Kentucky) par des dizaines (milliers selon d'autres sources) de témoins. Les autorités, inquiètes de la présence de l'Ovni dans les environs de Fort Knox (qui est la réserve d'or des États-Unis), donnent l'alarme à 13h30. 
A 13h45, l'objet est signalé à la verticale de la base aérienne de Godmann, à quelques km du but supposé. Pourtant, une fois au-dessus des pistes, il s'arrête : tous les militaires le voient osciller lentement en passant régulièrement du rouge au blanc. Et c'est à ce moment que Mantell intervient au péril de sa vie.

Ballon Skyhook

Programme secret de la Marine américaine mené à la fin des années 1940 pour développer des ballons géants pour des missions de photo-reconnaissance au-dessus de l'Union Soviétique. Le 25 septembre 19471, le ballon plastique libre du programme est lancé depuis Saint Coud (Minnesota). 
A des altitudes plus élevées, ils tendent à perdre leur forme sphéroïde et ondulent lentement dans les courants d'air, adoptant souvent la forme d'œufs ou de disques...