221 ovnis aperçus en France en 2013 !


Publié le 07/05/2014 par Jean-Pierre TROADEC, Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale



Science et vie est coutumier du fait ovni. Régulièrement le célèbre magazine grand public, de vulgarisation scientifique, ouvres ses colonnes au dossier des ovnis.

On se souvient de certaines de ces unes : au fil des années : un moteur à plasma pour ovni, OVNIS pourquoi la science s’y intéresse enfin, OVNIS enquête sur une nouvelle piste, Un OVNI démasqué ou encore Roswell les preuves de la supercherie.

La revue est créée en 1913 et a connu plusieurs présentations. Après avoir contribué à populariser les découvertes scientifiques, Science et Vie s'est engagé, à partir des années 1960, dans la lutte contre les pseudosciences, les dérives de l'astrologie et les théories liées au paranormal. Le magazine a notamment été parmi les premiers à critiquer les recherches sur la mémoire de l'eau.
Depuis les années 2000, « plusieurs observateurs  lui reprochent de céder au sensationnalisme et de soutenir des positions non scientifiques à l'égard de la religion, du paranormal et de l'occultisme ».

Pour autant, le positionnement de Science et Vie est très clair : le relais entre ses lecteurs et la science.

On l’a compris Science et Vie et le dossier ovnis ce sont deux points de vue opposés, certains diront que le journal figure dans les rangs des sceptiques.

Effectivement généralement ses papiers sont plutôt réducteurs de ce que le phénomène présente comme énigme, l’équipe de Science et vie débusquant souvent une explication rationnelle. Un peu comme ces séries américaines qui consacrent un épisode au sujet (Les mystères de l’ouest – La nuit de la soucoupe volante -, Chapeau melon et bottes de cuir – Bons baisers de Vénus -, Mission impossible – L’immortel -, etc*), pour amener le public, en fin de narration, à la découverte d’une mise en scène bien humaine. De mystère ne subsiste que la mystification orchestrée par le scénariste pour les héros concernés.

Dans l’édition de mai 2014 une page entière est consacrée une nouvelle fois aux ovnis, on est loin d’un dossier en termes de volume, mais plutôt positionné sur un flash d’actualité.

Le papier documenté est titré « 221 ovnis aperçus en France en 2013 », l’illustration principale du reportage est une photo de lanterne thaïlandaise, confusion assez courante avec des phénomènes aérospatiaux non identifiés. Le chapô de l’article devient plus explicite « Pourquoi de plus en plus de Français déclarent en voir ». On sent que le papier va tourner sur une explication socio-psychologique pure. En fait la source, pour écrire l’article, est officielle, c’est le GEIPAN, le département ovni au sein du Centre spatial de Toulouse. Quand on lit l’article en détail il apparaît que « 84 cas d’ovnis déclarés sont déjà élucidés »,  sur les 221 recueillis par le GEIPAN en un an. Parmi ses cas « déjà élucidés »,  les lanternes célestes, la planète Vénus, les rentrées atmosphériques, les ballons captifs et météo et les avions et planeurs sont la cause des confusions.  Serions-nous dans une époque où les témoignages deviennent de plus en plus minces et furtifs, au point de réduire le corpus des déclarations de témoins à des explications d’une grande banalité ? L’impression de certains spécialistes est que le phénomène se banalise et du coup les contenus descriptifs s’appauvrissent, faisant de banals phénomènes identifiables la matière essentielle du dossier ovnis, loin des descriptions détaillées et fantastiques des années 54, 65, 80 et 90 .Le phénomène dans sa composante symbolique serait-il  en train de muter, comme le fit en son temps la spiritisme qui au tournant du 19ème et du 20ème siècle se résumait à des séances truquées, accompagnées de photos montages grossiers ? L’ufologie suivrait-elle une courbe de transformation semblable à celle du spiritisme ? Le débat est ouvert !
 
 
Jean-Pierre TROADEC
Auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale

 
· * Ce phénomène des séries touche aussi bien les séries TV américaines que françaises, anciennes ou récentes. Le sujet ovni est très télégénique sur le petit écran, surtout quand il est l’objet d’un maquillage scénaristique dissimulant, pour les besoins de l’histoire, une  supercherie ou autre manipulation.
· Focus : Sciences et Vie, mai 2014, « la révolution drones » en une, « 221 ovnis aperçus en France en 2013 » page 47, en vente en kiosques.